Abonnés

Challenge Cup - Toulon a sauvé sa saison en finale face à Glasgow

Par Nicolas Zanardi
  • Toulon remporte la première Challenge Cup de son histoire
    Toulon remporte la première Challenge Cup de son histoire - PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Victorieux sans coup férir d’une très faible équipe de Glasgow (43-19), les Varois ont remporté la première Challenge Cup de leur histoire et gagné leur place en Champions Cup la saison prochaine.

C’est une rencontre qui, sur le papier, aurait pu avoir tout du piège pour les Toulonnais, lesquels évoluaient avec une pression démentielle sur leurs épaules depuis leurs deux dernières défaites en championnat. En clair, il s’agissait pour les Varois de sauver leur saison par un titre, et on a pu se dire après les sorties précoces sur commotion de Biggar puis Paia’aua, que cette accumulation de tuiles avait tout du scenario catastrophe…

Le truc ? C’est que les cossais de Glasgow étaient faibles, très faibles, beaucoup trop faibles en tout cas pour espérer infliger au RCT sa cinquième défaite en finale du Challenge, eux qui avançaient déjà avant le match être « contents d’être là ». Autrement dit, face à une équipe trop peu structurée en conquête et surtout terriblement désorganisée dans la construction de son jeu (l’absence pour suspension de l’ouvreur Jordan se fit à se titre cruellement ressentir), les Toulonnais n’ont globalement connu aucune difficulté à transformer la première période en longue plainte pour les Warriors.

Car si son tempo ne fut pas infernal, loin s’en faut, la domination du RCT sur les impacts s’avéra suffisante pour offrir à Serin deux occasions dans lesquelles le demi de mêlée international s’engouffra avidement, tandis que Parisse punissait de son côté un énième ballon perdu en touche par les Écossais.

Inquiétudes pour Serin et Villière

Avec une mi-temps acquise sur un score de 21-0, le sort du match était évidemment plié. Mais encore fallait-il réussi à repartir de l’avant après les sorties de Serin et Villière comme deux nouveaux coups du sort, obligeant Azéma et Mignoni à reculer Mathieu Bastareaud au centre, lui qui n’avait plus évolué à ce poste depuis trois ans. De quoi ouvrir une fenêtre de tir aux Ecossais, conclue par le capitaine Steyn profitant d’une erreur de défense de Wainiqolo. Une légère boulette qui avait au moins le mérite de réveiller le Fidjien, qui répliquait dans la foulée pour inscrire le quatrième essai des siens et leur maintenir une marge confortable. De quoi définitivement écœurer les Glaswégiens, qui cédaient une nouvelle fois sous un coup de boutoir de Waisea (65e) avant de toutefois signer un baroud d’honneur par les ailiers Cancelliere et Steyn, avant que West clôture le score pour Toulon à la 78e.

La moralité de l’histoire ? Elle est que, si la qualité de la rencontre fut très loin du niveau et du suspense escomptés pour une finale européenne, fut-elle de deuxième zone, le RCT a enfin réussi à vaincre le signe indien en Challenge, et évoluera quoi qu’il arrive en Champions Cup la saison prochaine. Et c’est globalement tout ce que l’on voudra en retenir, au terme d’un match qui n’a pas exactement fait la promotion de notre sport, malgré les 9 essais marqués...

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Olivier83 Il y a 9 mois Le 21/05/2023 à 12:28

Content pour les futurs retraités qui finissent sur un titre..