• Agen est le nouveau dauphin de Pro D2 après son succès sur Mont-de-Marsan (41-19)
    Agen est le nouveau dauphin de Pro D2 après son succès sur Mont-de-Marsan (41-19) Icon Sport - Icon Sport

Pro D2 - Agen nouveau dauphin, Soyaux remporte le duel de la peur… Les enseignements de la soirée !

Par Raphaël Plancheron-Hérault
Le

PRO D2 - Mont-de-Marsan se reprend à Agen, Angoulême remporte le choc de bas de tableau, Colomiers se bonifie et Vannes l'emporte sur le gong…  Voici es enseignements de la soirée en Pro D2 !

Grenoble et sa défense de fer l'emportent à Rouen

Le gros coup de Grenoble ! En Normandie, les partenaires de Karim Qadiri avaient un déplacement périlleux face à Rouen, qui venait de battre Oyonnax. Et cette confiance engrangée la semaine dernière leur a peut-être fait défaut. Dans un match qu'ils ont dominé, les partenaires de Franck Pourteau ont presque toujours préféré le défi physique, quitte à délaisser les points. Mais face à eux, une équipe de Grenoble héroïque en défense qui a su courber l'échine pendant tout le match pour ne concéder que trois petits points de toute la rencontre ! En face, les Isérois ont su se montrer hyper réalistes grâce à la botte de Thomas Fortunel et un essai de Wilfried Hulleu à la 27e minute. Au final, c'est une victoire 11 à 3 pour les visiteurs, pendant que les locaux pourront regretter de ne pas avoir pris les points plus souvent.

La semaine prochaine, Grenoble reçoit Colomiers dans un duel décisif pour les places qualificatives, tandis que Rouen aura fort à faire sur la pelouse de Biarritz

Angoulême se donne le droit de rêver

C'était LA rencontre du bas de tableau. Entre Angoulême et Massy, les deux promus cette saison, la rencontre ressemblait à une dernière chance pour rester dans l'antichambre du Top 14. Les locaux entraient mieux dans ce duel décisif en marquant par l'intermédiaire de Robin Copeland, le troisième ligne centre. Devant de dix points, Soyaux allait subir la foudre de Massicois en confiance dernièrement. Frappant coup sur coup grâce à un doublé de son deuxième ligne Dion Evrard Oulai, les visiteurs rentraient aux vestaires avec l'avantage (10-14). Un avantage pas suffisant, car les Angoumoisins scoraient dès leur première occasion en seconde période et prenaient le large grâce à la botte de Manu Saubusse et Jacob Botica. Massy revenait au score à trois minutes du terme avec la réalisation de Jamie-Jerry Taulagi mais échouait finalement à deux points (21-19).

Avec ce résultat, Angoulême se replace à cinq points de Carcasonne, premier non relégable, avant un déplacement crucial dans l'Aude. Massy est à nouveau lanterne rouge et devra se reprendre avec la réception d'Aurillac.

Provence confirme face à Nevers

Après son succès bonifié sur la pelouse de Mont-de-Marsan, Provence Rugby se devait de confirmer pour revenir à quelques points du top 6. Mission accomplie après une rencontre maîtrisée, mais qui aura été hachée. Yohan Le Bourhis pour Nevers et Florent Massip pour Aix se chargeaient de mettre les points face aux perches. Le seul essai de la rencontre arrivé au meilleur moment pour les locaux, juste avant la pause, sur une action conclue à l'aile par Nadir Bouhedjeur. Au final, une victoire 19 à 9 et une équipe provençale qui peut venir jouer les troubles fêtes en fin de saison.

Aix se replace à la septième place, à quatre points des places qualificatives avant son déplacement à Agen. Nevers recule au classement, et chute à la neuvième place avant un match sur la pelouse de Béziers.

Colomiers se bonifie face à Béziers

Colomiers restait sur une défaite face au voisin montalbanais tandis que Béziers était sur une série de trois victoires de suite. Oui mais voilà, les séries sont faites pour s'arrêter et au stade Michel-Bendichou, les visiteurs n'ont rien pu faire. Face à des Héraultais dépassés, les Columérins ont impressionné en première période, en franchissant la ligne d'en-but à trois reprises par Jorick Dastugue (12e), Andrew Ready (19e) et Paul Pimienta (36e) et avoir le bonus offensif dès la pause (22-6). La seconde période était nettement plus disputée, avec des Bitterois faisaient tout pour priver les locaux de prendre les cinq points. Ils y arrivaient par deux fois, mais à chaque fois de manière provisoire, puisque les partenaires de Max Auriac, de retour à l'aile après sa pige avec le Stade toulousain et auteur d'une essai, mettaient un total de cinq essais. Malgré la dernière offensive des partenaires de Marco Pinto Ferrer pour priver les locaux du bonus offensif, ces derniers défendaient parfaitement et parvenaient à conserver leur trois essais d'avance (39-20).

Grâce à ce succès, Colomiers revient à un point du podium avant un déplacment capital à Grenoble. Béziers reste dans le ventre mou avant sa réception de Nevers.

Aurillac revient de loin

Aurillac n'est jamais mort à domicile avant le coup de sifflet final. Carcassonne en a fait l'amère expérience. Pourtant, tout démarrait parfaitement pour les hommes de Christian Labit, qui menaient 17-3 au bout d'une demi-heure grâce à un paquet d'avants dominateur. Mais petit à petit, les Cantalous se rapprochaient au score, grâce à un essai en puissance d'Alexandre Plantier quelques minutes avant la pause. Au bout de quarante premières minutes dominées par les Audois, le score était de 23-13. Mais la seconde période allait se transformer en cauchemar pour les partenaires de Dorian Jones. Ils allaient un essai d'entrée, puis une pénalité et enfin un carton jaune contre Jordan Puletua, le tout avant l'heure de jeu. Aurillac prenait même les devants à dix minutes du terme mais ce mano à mano continuait tandis que Christopher Hilsenbeck redonnait l'avantage à Carcassonne. Mais dans les cinq dernières minutes, Antoine Aucagne et Marc Palmier crucifiaient les visiteurs pour permettre aux supporters de Jean Alric d'exulter.

Les locaux restent dans le ventre mou avant un déplacement compliqué à Massy. Pour Carcassonne, la zone rouge se rapproche à l'approche de la réception de Soyaux-Angoulême.

Vannes s'impose sur le fil dans un match complètement fou

Quel match au stade de la Rabine ! Intense de bout en bout, avec un total de dix (!) essais, les amateurs de rugby se sont régalés. Dès la quatrième minute de jeu, Vannes gratifiait son public d'une géniale combinaison à cinq mètres de l'en-but adverse pour marquer un essai de toute beauté par Joe Edwards. Si Montauban allait s'accrocher dans un premier temps, les Bretons semblaient inarrêtables et marquaient cinq essais en 46 minutes pour être largement devant, 33 à 13. Mais le succès décroché dans le derby face à Colomiers à l'occasion de ses 120 ans a donné une deuxième jeunesse aux partenaires de Jérôme Bosviel qui ne baissaient pas les bras. Alors que la rencontre semblait pliée, les visiteurs revenaient du diable vauvert. En l'espace de vingt minutes, les Vert et Noir mettaient pas moins de trois essais et un total de 24 points pour reprendre les devants ! Mais ce duel n'avait pas livré son dernier retournement de situation. Après la sirène, Ximun Bessonart délivraient les siens et donnaient la victoire au bout d'une rencontre totalement folle.

Vannes se replace dans la course à la qualification avant un déplacement chez la bête blessée qu'est Mont-de-Marsan. Pour Montauban, la fin de saison sera sous tension alors que l'ogre Oyonnax les défiera la semaine prochaine.

Agen nouveau dauphin de Pro D2

Agen est l'équipe du moment et l'a confirmé ce soir. Sur les cinq dernières journées, les hommes de Bernard Goutta sont tout simplement en tête de Pro D2. Et au terme de cette 20e journée, ils sont à présent les dauphins d'Oyonnax. Le tout grâce à une victoire bonifiée face à Mont-de-Marsan, qui va mal depuis son succès sur la pelouse du leader. Si la première heure de jeu a été globalement serrée, avec un score de 19 à 13 à l'avantage des visiteurs, ils n'ont pas su tenir la durée. Quatre essais encaissés, tous transformés par Elton Jantjies qui fait un bien fou à ses partenaires depuis son arrivée, et c'est une fessée 41-19 contre des Montois pour qui le score est lourd. Ils pourront s'en vouloir, car ils ont longtemps été dans le match mais la faute de Laousse Azpiazu qui a offert une pénalité à la suite du troisième essai agenais était sans doute celle de trop.

Mont-de-Marsan devra absolument se reprendre face à Vannes, sous peine de voir Agen, qui reçoit Provence Rugby la veille, les distancer dans la course aux deux premières places.