• Yoann Laousse Azpiazu inscrit l'essai puis la transformation de la victoire.
    Yoann Laousse Azpiazu inscrit l'essai puis la transformation de la victoire. Icon Sport - Icon Sport

Pro D2 - Mont-de-Marsan fait chuter Oyonnax à Mathon

Le | Mis à jour

Pro D2 - Le dauphin montois est venu créer la surprise et la sensation au stade Charles Mathon jeudi soir en ouverture de la 18e journée de Pro D2. Les Landais arrachent un succès 25-26 et stoppent la série d'invincibilité des Haut-Bugistes. Surtout, ils infligent sa première défaite à domicile au leader oyonnaxien. 

Le leader Oyonnax recevait son dauphin Mont-de-Marsan jeudi soir au stade Charles Mathon, en ouverture de la 18e journée de Pro D2.  Et Oyonnax est impressionnant cette saison. D'ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Jusqu'à cette 18e journée, le club de l'Ain ne comptait que deux défaites dont une seule avec 0 point (contre… Mont-de-Marsan au match aller) et quatorze victoires pour un nul. Une série aussi de onze victoires consécutives avant de rencontrer à nouveau l’équipe landaise. Mais comme au match aller, ce sont les Montois qui remportent la mise au final. À l’issue d’un match indécis jusqu’au bout.

Un réalisme montois

Alors que les Haut-Bugistes cherchent à rapidement faire plier la défense landaise en jouant leurs pénalités en touche, les visiteurs tiennent défensivement. Comme les joueurs de Joe El Abd sont moins cliniques qu'à leur habitude, les Montois réussissent à faire le dos rond. Et capitalisent sur chaque miette laissée en route par les Oyonnaxiens. Des pénalités à tenter par Christophe Loustalot puis Jules Even. Et ensuite un essai en contre d'Alexandre De Nardi, venu ponctuer une remontée depuis ses 22 mètres sur un temps fort... oyonnaxien. Une montée en pointe, un ballon poussé au pied et un sprint plus loin, l'arrière montois permet à son équipe de mener 0-13 (27e). Les locaux décident de rester sur la même stratégie. Et sur une nouvelle pénalité tapée en touche, ils viennent s'offrir un ballon porté victorieux, validé par Benjamin Gélédan (32e). À la pause, "Oyo" est mené 5-13 sur sa pelouse de Mathon. 

Réaction haut-bugiste mais final landais 

Dans le deuxième acte, on pense avoir retrouvé les Oyonnaxiens. Théo Millet est lancé dans un intervalle par Gabiriele Lovobalavu pour un essai qui permet aux locaux de recoller immédiatement (42e). Comme les Haut-Bugistes peuvent s’appuyer sur une mêlée dominante, ils finissent par prendre les commandes de cette partie. Avec comme souvent ses hommes forts en étendards. Après le centre Théo Millet, c’est le pilier Thomas Laclayat qui passe la ligne en puissance (54e), venant pointer son 9e essai personnel cette saison. Comme les Montois sont bien décidés à ne pas lâcher et collent au score par des pénalités tentées, les Haut-Bugistes finissent à leur tour par prendre les points au pied. Deux tentatives réussies de Jules Soulan semblent donner un avantage décisif aux locaux à l’amorce de la dernière ligne droite (25-19, 65e). Mais sur une ultime relance, les trois quarts landais slaloment au cœur de la défense haut-bugiste et viennent marquer par Yoann Laousse Azpiazu. Qui transforme lui-même pour placer son équipe en tête de ce choc (25-26, 77e). Mont-de-Marsan vient de frapper très fort et s’impose sur la pelouse d’Oyonnax.

????? ?????
avec le Maméta Bistro

ILS L'ONT FAIT !!!
Victoire des Jaune et Noir chez le leader Oyonnax !!
Les Montois récoltent 4 précieux points et mettent fin à la série d'invincibilité des Oyomen !!#Icicestlerugbyquinousunit pic.twitter.com/YEJ5dj08Ra

— Stade Montois Rugby (@SMR_Rugby) January 26, 2023

 

Un dauphin aux dents longues

« C’est une bonne piqûre de rappel » estime le centre oyonnaxien Théo Millet au micro de nos confrères de Canal+ Sport à l’issue de la rencontre. Les Haut-Bugistes ont été fidèles à leur stratégie et ont tenté d’asphyxier leurs adversaires. Mais il leur a manqué – ce qui est extrêmement rare – un peu de précision. En face, les Montois ont joué leur va-tout avec courage. Ils se sont notamment resserrés autour de l’idée que tout le monde les voyait perdants au stade Mathon (et on ne peut leur donner tort…). Surtout avec une équipe remaniée, forte de 23 JIFFS (Joueurs Issus de la Formation Française) et 13 passés par le centre de formation. Les Landais auront eu le mérite de faire le dos rond en tout début de partie, quand le rouleau compresseur oyonnaxien se met traditionnellement en route. Puis d’aller chercher la victoire au bout de la partie alors que l’on pensait qu’elle avait basculé du côté oyonnaxien. Comme si souvent cette saison. Au classement, Oyonnax reste bien sûr solidement installé dans son fauteuil de leader avec 68 points. Et devrait très vite reprendre sa marche en avant. Le matelas d'Oyo est toutefois moins épais désormais, avec 14 unités d'avance sur Mont-de-Marsan, le dauphin aux dents longues.