• Toulouse olympique - Le président Bernard Sarrazain craint le dépôt de bilan
    Toulouse olympique - Le président Bernard Sarrazain craint le dépôt de bilan Icon Sport - Baptiste Fernandez

Championship - Lancement de la saison du Toulouse olympique

Par Didier Navarre
Le

RUGBY A XIII - Dans les locaux de la Dépêche du Midi, le Toulouse olympique a présenté le prochain exercice de l’édition 2023. Les Toulousains ambitionnent le retour en Super League, ils doivent également combler un déficit.

L’équipe professionnelle du Toulouse olympique va lancer sa saison le 4 février prochain à Barrow. Avant de retrouver le carré vert et le Nord de l’Angle, le comité directeur, l’encadrement et le noyau dur des joueurs toulousains étaient ce matin dans les locaux de la Dépêche du Midi afin de présenter les grands axes de la saison 2023 au sein du Championship. Titrés en 2021 dans cette même compétition, les Toulousains ont l’intention de récidiver même si Featherstone est le grand favori de l’épreuve pour rejoindre la Super League en 2024. Pour cette saison à venir, Sylvain Houles va s’appuyer sur un groupe de dix-neuf joueurs dont neufs contrats professionnels. Le talonneur écossais, Calum Gahan, le demi de mêlée anglais, Jake Shorrocks, l’international gallois et ouvreur, Josh Ralph, le pilier néo-zélandais, Sitaleki Akauola, Reuben Rennie, l’ailier international des Iles Cook sont les nouvelles recrues toulousaines. Le club attend prochainement la signature d’un pilier. Voilà pour l’essentiel du volet sportif !

Je partirai quand tous les problèmes seront réglés

Quant au budget, il a subi de plein fouet la descente au niveau inférieur. La saison écoulée, l’effectif était particulièrement étoffé avec un groupe de vingt-sept joueurs. En cours de saison, deux jokers médicaux ont été recrutés : le pilier, Daniel Alvaro et l’ouvreur Corey Norman deux anciens joueurs de NRL. Un effectif de quantité et de qualité qui n’a pas réussi à éviter la dernière place. Au terme de la saison, les finances du club se sont retrouvées dans le rouge. Un déficit qui a été évalué aux alentours de 500 000 euros. Avec une augmentation de capital, la dette a pu être réduite de 300 000 euros.

Il reste désormais à régler un petit peu moins de 200 000 euros pour équilibrer le budget. "On fait tout pour éviter le dépôt de bilan, précise le président Bernard Sarrazain. Tout devrait bien se passer. Je partirai quand tous les problèmes seront réglés. Le 31 mars, nous devons présenter le budget à la RFL. Nous sommes sereins et optimistes. Ensuite, je passerai la main à une nouvelle direction et je les accompagnerai dans cette nouvelle tâche."

En attendant, les hommes de Sylvain Houles attendent avec impatience, la journée inaugurale à Barrow, le 4 février avec la ferme intention d’empocher la victoire.