• Owen Farrell, lors de la présentation de l'Angleterre au Tournoi des 6 Nations 2023.
    Owen Farrell, lors de la présentation de l'Angleterre au Tournoi des 6 Nations 2023. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport

6 Nations - Owen Farrell : "L'Angleterre doit être à la tête du mouvement pour rendre le rugby plus sûr"

Le

Owen Farrell, le capitaine de l'Angleterre, s'est présenté face aux journalistes pour le lancement du Tournoi des 6 Nations, à Londres ce lundi. Le demi d'ouverture des Saracens, suspendu pour plaquage dangereux, a notamment expliqué que le rugby anglais devait être à la pointe concernant la sécurité des joueurs, 

Owen Farrell a laissé parler son flegme britannique. Suspendu depuis le 11 janvier, après un plaquage dangereux face à Gloucester, le demi d'ouverture des Saracens sera disponible pour disputer la première journée du Tournoi des 6 Nations, face à l'Écosse. Trois semaines après l'incident, l'ouvreur aux 100 sélections veut emmener l'Angleterre "dans la bonne direction".

"Je crois que cette suspension m'a donné une vraie opportunité de bien analyser mon dernier plaquage, avec plus de détails. Je ferai de mon mieux pour corriger mon geste, mais le plus important est de s'assurer que le rugby va dans la bonne direction en étant de plus en plus sûr. Nous voulons que l'Angleterre soit en tête de ce mouvement pour rendre le rugby plus sûr pour les joueurs et les équipes. Moi, en tant que joueur du XV de la Rose, je veux évidemment être de la partie" expliquait le capitaine du XV de la Rose.

Owen Farrell lors de sa première apparition dans le Tournoi des 6 Nations, en 2012.
Owen Farrell lors de sa première apparition dans le Tournoi des 6 Nations, en 2012. Spi / Icon Sport - Spi / Icon Sport

Dixième Tournoi pour Farrell

L'édition 2023 marquera également la dixième participation d'Owen Farrell au Tournoi. Après ses débuts en 2012, le triple champion d'Europe (2016, 2017, 2019) est conscient du chemin parcouru et de l'opportunité unique de pouvoir maintenir un niveau de classe mondial à 31 ans. "Ce Tournoi est l'un des meilleurs au monde. J'ai grandi en regardant ces matchs, en supportant l'Angleterre et en voyant mon père jouer pour le XV de la Rose. Mais j'ai vraiment compris l'importance et la grandeur de cette compétition lorsque j'ai joué mon premier match en 2012 face à l'Écosse à Murrayfield. Comme l'a dit Steve Borthwick, on se doit de se jeter complètement dans la bataille dès l'ouverture du Tournoi, ne serait-ce que par respect pour le Tournoi".

Avec leur nouveau sélectionneur, Steve Borthwick, Owen Farrell et l'Angleterre veulent retrouver les sommets après une année 2022 morose. L'ouvreur du XV de la Rose n'avait d'ailleurs pas participé au dernier Tournoi, lui qui a déjà remporté trois éditions (2016, 2017, 2020).