• Jamie Ritchie à l'entraînement avec la sélection écossaise
    Jamie Ritchie à l'entraînement avec la sélection écossaise MB Media / Icon Sport - MB Media / Icon Sport

6 Nations 2023 - Jamie Ritchie (Écosse) : "La victoire d'Édimbourg face aux Saracens nous donne de la confiance"

Par Raphaël Plancheron-Herault
Le | Mis à jour

TOURNOI DES 6 NATIONS - Ce lundi s'exprimait les capitaines et les coachs des différentes nations présentes au Tournoi. L'Ecosse, chaque année un peu plus mençante, était représentée par Jamie Ritchie et Gregor Townsend. Pour eux, la réussite d'Edimbourg en Champions Cup peut être le début d'un exploit.

L'Ecosse démarre son tournoi avec le match qui lui tient le plus à coeur. Lors de la première journée, ils se déplacent à Twickenham pour défier leurs voisins anglais. Un match toujours à part, la plus vieille rivalité de l'histoire du ballon ovale, et une série de deux victoires consécutives à protéger pour les partenaires de Jamie Ritchie. Après une victoire dantesque l'an passé, les hommes de Gregor Townsend voudront défendre la Calcutta Cup, qui n'est jamais resté aussi longtemps en Ecosse depuis 1984.

De plus la confiance sera de leur côté à en croire les mots de leur capitaine, Jamie Ritchie : "La victoire d'dimbourg face au Saracens nous donne de la confiance. Pour les joueurs présents sur la pelouse, c'est un signe positif". Sur le quinze titulaire face aux Sarries, grand fournisseur du XV de la Rose, il y avait huit joueurs qui ont joué lors de la dernière tournée avec l'Ecosse. Une répétition avant le choc du 4 février à 17h45.

La première de Borthwick, un facteur à prendre en compte

Pour Gregor Townsend, ce match est compliqué à préparer. Avec un tout nouveau sélectionneur à la tête du XV de l'Angleterre, Steve Borthwick, le style de jeu de ses adversaires est une inconnue : "Si vous essayez de prédire leur style de jeu, cela risque de changer (par rapport à Eddie Jones, NDLR). Il sera peut-être un peu plus simplifié car il s'agit d'un nouveau staff et ils n'ont eu que quatre ou cinq séances d'entraînement avant que nous ne les jouions". Une confrontation qui promet alors que l'Ecosse sort d'une tournée d'automne réussie, malgré ses deux défaites en quatre matchs (face à l'Australie 15-16, face à la Nouvelle-Zélande 23-31).

Côté anglais, l'ancien entraîneur de Leicester n'aura pas le droit à l'erreur pour sa première, afin de reprendre le dessus dans la rivalité historique, datant de 1879. Une rencontre qui se fera sans plusieurs cadres dans ses rangs, alors que les forfaits de Courtney Lawes et George McGuigan pour le match d'ouverture sont déjà actés.