• Sébastien Chabal aurait eu des accès facilités à 600 billets pour la Coupe du monde 2023 de rugby.
    Sébastien Chabal aurait eu des accès facilités à 600 billets pour la Coupe du monde 2023 de rugby. Icon Sport - Icon Sport

Claude Atcher réagit aux billets de Coupe du monde vendus en masse à Sébastien Chabal et Henri Mioch

Le | Mis à jour

Dans un long entretien qu'il accorde à Midi Olympique, l'ancien directeur général de la Coupe du monde 2023 Claude Atcher revient sur le sujet de la billetterie et notamment les larges quotas de places accordés à Sébastien Chabal, ambassadeur France 2023 et Henri Mioch, son ami et référent de l'association des anciens internationaux français. S'il ne nie pas les faits, il les défend toutefois.

"Henri Mioch et Sébastien Chabal ont eu accès à la billetterie sans passer par la file d’attente. Point final, il n’y a pas d’autre sujet." Dans un long entretien qu’il accorde à Midi Olympique dans son édition de ce lundi 23 janvier 2023, l’ancien directeur général de la Coupe du monde revient sur l’enquête ouverte par le PNF (parquet national financier) et qui avait conduit, le 9 novembre 2022, à des perquisitions dans les locaux de France 2023. Un peu plus tard, Le Parisien révélait que parmi les faits ciblés se trouvent deux personnalités bien connues du rugby français, les anciens joueurs Henri Mioch et Sébastien Chabal, qui auraient eu des accès facilités à des billets pour la Coupe du monde 2023 de rugby : 600 pour le premier et 100 pour le second.

Claude Atcher, en décembre 2022.
Claude Atcher, en décembre 2022. Icon Sport - Icon Sport

Sur ces faits, Atcher répond : "ils œuvrent bénévolement pour le GIP et ils expriment à un moment donné le souhait d’acheter des billets. Je trouve ça légitime et je les mets en rapport avec le directeur de la billetterie. Basta. Je ne connais pas le nombre des billets, j’ai juste eu connaissance d’un mail de confirmation de commande avec une pièce jointe que je n’ai pas vu passer."

"Les billets ont été achetés selon les règles de vente, au prix"

Relancé, Atcher poursuit : "Les billets ont été achetés selon les règles de vente, au prix, comme ont pu le faire certains membres des "familles" qui ont eu accès à la billetterie dans des conditions préférentielles : dirigeants, clubs, partenaires, etc… Sans parler de Rugby World Cup qui possède une dotation de 400000 billets." À ce sujet, l’ancien troisième ligne du XV de France (62 sélections) et icône médiatique du rugby français s’était défendu, le 7 janvier sur le plateau du Canal rugby club où il est consultant. 

"Le fait que Sébastien Chabal ait pu avoir accès à des centaines de places, ça peut m'être reprocher. En tout cas j'ai acheté mes places à plein tarif. Bien sûr, je comprends que ça choque. Mais ça ne va pas apporter des places à ceux qui n'en ont pas eu. Et je ne crois pas que ce soit très grave en tout cas." 

Atcher appuie aujourd’hui ce propos : "Il a d’abord été ambassadeur bénévole de notre candidature, et on n’a jamais formalisé son engagement. Est-ce une faute ? Peut-être. Mais personnellement, en mon âme et conscience, je ne trouve pas anormal qu’il ait pu acheter des billets compte tenu du temps qu’il nous a accordé et de l’utilisation de son image qu’il nous a laissée."

Retrouvez ici l’intégralité de l’entretien accordé par Claude Atcher à Midi Olympique