• Les Toulousains de Pita Ahki devront se défaire des Bulls de Pretoria pour rejoindre les quarts.
    Les Toulousains de Pita Ahki devront se défaire des Bulls de Pretoria pour rejoindre les quarts. Icon Sport

Champions Cup - En huitièmes, le Stade toulousain va plonger dans l'inconnu face aux Bulls

Le | Mis à jour

C'est officiel depuis ce dimanche après-midi, le Stade toulousain accueillera les Bulls de Pretoria en huitièmes de finale de la Champions Cup. Un affrontement excitant sur le papier, mais difficile à préparer pour les Haut-Garonnais, qui ne savent pas vraiment à quoi s'attendre face à cette formation sud-africaine.

Dans un monde où les analyses d'avant-match sont devenues reines, Toulouse va devoir s'adapter. Cela n'a pas échappé à grand monde, trois franchises sud-africaines ont intégré le Champions Cup cette saison. Si les Haut-Garonnais n'ont pas croisé la route d'une d'elles en phase de poule, ce sera directement le cas lors des huitièmes. Les joueurs d'Ugo Mola vont se frotter aux Bulls de Bismarck Du Plessis, Kurt-Lee Arendse ou encore Johan Goosen.

Un match excitant sur le papier, mais possiblement déséquilibré, que les Rouge et Noir vont préparer sans antécédent avec ces Sud-Africains. Forcément, le Stade toulousain n'a, dans son histoire, jamais croisé la route des joueurs de Pretoria en compétition officielle. Un fait que ne facilitera pas la tâche du staff stadiste. 

À l'issue de la rencontre, Melvyn Jaminet s'est exprimé sur cette affiche : "Cela va être un match comme les autres, même si forcément peu de joueurs dans le groupe ont déjà affronté cette équipe. On va étudier comme il se doit leur système de jeu pour pouvoir les maîtriser et tenter de passer en quarts de finale."

Pour cela, les Toulousains pourront analyser les duels entre Lyon et ces mêmes Bulls. Ce vendredi, les Rhodaniens ont largement battus les protégés de Jake White, qui paraissent tout de même limités pour s'offrir une chance de faire tomber Anthony Jelonch, Julien Marchand & co en phase finale.

Anthony Jelonch et Jack Willis ont impressionné par leur activité défensive \u2702\ufe0fhttps://t.co/FpodcsKlJs

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 22, 2023

L'avantage de recevoir

Toujours après la rencontre, Antoine Dupont ne se trompait pas. Comme à son habitude, le demi de mêlée international a fait preuve d'une grande lucidité au moment d'évoquer la rencontre : "On aura le temps de bien préparer ce match. C’est forcément une équipe qu’on n’a pas l’habitude d’affronter. On se dit qu’il vaut mieux la recevoir que se déplacer. Sur ce plan, c’est déjà pas mal."

Bien évidemment, recevoir est un avantage inestimable dans cette Champions Cup. Grâce à leur deuxième place, les Toulousains vont donc s'éviter de longues heures d'avion et un petit périple en Afrique du Sud avant de chausser les crampons. Un détail qui n'en est pas un, tant un tel voyage peut peser sur les organismes. Les Bulls poseront eux leurs bagages aux abords du Stade Ernest-Wallon, et devront battre les Haut-Garonnais devant leurs plus de 18 000 spectateurs pour rallier les quarts de finale. Pas une mince affaire.

Pour rappel, les huitièmes de finale se disputeront du 31 mars au 2 avril. La date exacte de ce Toulouse-Bulls n'est bien évidemment pas encore connue. 

Et voilà le tableau des huitièmes de finale de Champions Cup, avec La Rochelle, Toulouse et Montpellier ! \ud83c\udfc6

Plus d'infos ici > https://t.co/JAOUzzb9YH pic.twitter.com/OsqbFgJ6Fd

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 22, 2023