• Jack Willis a réalisé une très grosse partie face aux Munstermen.
    Jack Willis a réalisé une très grosse partie face aux Munstermen. Icon Sport

Champions Cup - Willis et Beirne omniprésents, Jaminet précis… Le baromètre de Toulouse-Munster

Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Si le Stade toulousain a fini par l’emporter (20-16) face au Munster, il le doit en partie à la réussite au pied de Melvyn Jaminet et à l’activité de Jack Willis. Si Tadhg Beirne a été colossal côté irlandais, les points laissés en route par Joey Carbery ont coûté cher.

Les tops :

  • Tadhg Beirne

Quel joueur ! Sur ce match, soin abattage fut encore une fois énorme. C’est bien simple : le deuxième ligne irlandais était absolument partout sur la pelouse d’Ernest-Wallon. Récompensé par un essai à titre individuel en début de deuxième mi-temps, il est toujours aussi impressionnant dans son activité pour un joueur de son poste. Omniprésent dans les phases de combat, que ce soit en conquête ou au sol, il est également très disponible dans le jeu, grâce à une aisance digne d’un troisième ligne centre.

Tadhg Beirne a inscrit le deuxième essai des siens face à Toulouse.
Tadhg Beirne a inscrit le deuxième essai des siens face à Toulouse. Icon Sport

  • Malakai Fekitoa

Le réveil du Munster correspond à son apparition sur le terrain en première mi-temps, et cela ne doit certainement rien au hasard. Remplaçant au coup d’envoi, le trois-quarts centre all black est entré en jeu à la 27e, pour compenser la blessure de Mike Healy. Et il a clairement changé le visage de la ligne d’attaque irlandaise. Percutant, il a fait reculer ses adversaires dès que le ballon est passé entre ses mains. Souvent servi sur les lancements du Munster, Fekitoa a prouvé qu’il demeurait un joueur de très haut niveau.

  • Jack Willis

Les Toulousains avaient décidé de mettre une grosse pression physique sur leurs adversaires. Et, dans ce registre, le troisième ligne anglais n’a que peu d’équivalents. Certes, il a été pénalisé une fois en première mi-temps pour ne pas avoir relâché le ballon au sol avant de se relever. Mais, pour le reste, il fut une solution permanente pour ses partenaires, avançant à chaque impact dans l’axe. Sur le plan défensif, il fut aussi exemplaire, enchaînant les plaquages terribles qui ont fait reculer les Munstermen. Sans oublier son activité constante dans les zones de ruck.

  • Melvyn Jaminet

Dans ce match, l’arrière du Stade toulousain n’a pas particulièrement brillé dans le jeu. Du moins, pas davantage que ses partenaires et il a même manqué de justesse sur un ou deux coups offensifs. En revanche, sa réussite au pied (cinq sur six) a été déterminante, comme à Sale la semaine précédente. Et il faut avouer que, lorsque son équipe éprouve des difficultés à trouver des solutions comme ce fut le cas des Rouge et Noir ce dimanche face au Munster, c’est une sacrée bouffée d’oxygène. Encore menés au tableau d’affichage à un quart d’heure du terme, les Toulousains s’en sont remis à leur buteur – qui a converti deux pénalités dans les dernières minutes – pour l’emporter.

Toulouse s'impose face au Munster et termine deuxième de poule !

Le film du match > https://t.co/ZtHvsZnf3P#STMUN pic.twitter.com/esotIOEI02

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 22, 2023

Les flops :

  • Joey Carbery

Si son staff a choisi de le sortir à la 50e minute, c’est parce qu’il n’était pas dans un grand jour au pied et que cela pouvait cher sur ce match. En effet, Joey Carbery a raté ses deux transformations, pourtant largement dans ses cordes, et cela aurait pu permettre à son équipe de prendre les devants au score de manière bien plus confortable. Et même ses deux coups de pied réussis n’ont pas été des modèles du genre, loin de là. C’est ainsi que Ben Healy est entré en jeu pour prendre le relais.

  • Ben Healy

C’est difficile de le placer dans cette catégorie. Mais il est impossible de ne pas considérer que son coude en avant sur une charge à la 68e minute, lequel a terminé dans le bas du visage de Pierre-Louis Barassi et lui a valu un carton jaune après visionnage des images, a sûrement été préjudiciable pour son équipe. En effet, s’ils étaient menés d’un point, les joueurs du Munster semblaient alors fringants et faisaient trembler les Toulousains. Mais, sur cette pénalité, les Rouge et Rouge sont revenus jouer dans les 22 mètres adverses et ont pu assurer leur succès, grâce au pied de Melvyn Jaminet.

  • Cyril Baille

Revenu au premier plan ces dernières semaines, le pilier gauche international n’a pas été à son niveau habituel sur cette rencontre. Tout était pourtant bien parti pour Cyril Baille, à l’image de son équipe, puisqu’il se montrait très disponible dans le jeu durant les premières minutes. Mais, peu à peu, l’intéressé a perdu de son influence. Alors qu’il avait du mal à trouver de l’avancée sur ses charges, il a également connu des difficultés en mêlée fermée face à son vis-à-vis. Le staff a décidé de le remplacer par Rodrigue Neti à la 50e minute.

Cyril Baille a vécu un match compliqué face aux Munstermen.
Cyril Baille a vécu un match compliqué face aux Munstermen. Icon Sport

A lire aussi : Champions Cup - Toulouse fait plier le Munster et finit derrière La Rochelle dans le groupe B