• Brice Dulin n'était pas dans un grand jour à Northampton
    Brice Dulin n'était pas dans un grand jour à Northampton PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport

Champions Cup - Botia en verve, Dulin en dedans : le baromètre de Northampton-La Rochelle

Par Vincent Bissonnet
Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - La victoire rochelaise à Northampton, ce samedi (13-31), a été marquée par la très belle prestation de Levani Botia, positionné en numéro 6, ou encore par l'investissement de Grégory Alldritt. À l’inverse, Brice Dulin n'était pas dans un grand jour.

Les Tops : 

  • Levani Botia

Pour la deuxième fois cette saison, après la réception de Toulouse, Ronan O’Gara avait décidé de titulariser Levani Botia en troisième ligne. Un choix payant : le Fidjien a été omniprésent et décisif. Son abattage dans les rucks, où il a gratté deux ballons, a rendu fou les Anglais en première période. Balle en main, il a été d’une activité des plus précieuses : le premier essai est venu d’une de ses charges à cinq mètres et il a tout bonnement déposé un ailier sur un cadrage-débordement d’école en début de deuxième période. En défense, il a été un des plaqueurs les plus généreux, aussi. À 33 ans, Levani Botia a encore beaucoup de choses à apporter au Stade rochelais. Avec le 6 dans le dos, sûrement, et ce même si cela prive l’alignement d’un sauteur.

Revivez le film du match

  • Grégory Alldritt

L’international français a été d’une générosité exemplaire dans l'effort pour permettre aux siens de forcer la décision ce samedi. Les statistiques disent beaucoup de son engagement : une vingtaine de ballons joués, sept plaquages, deux passes après contacts. Dans la zone des 22 mètres adverses, son investissement a été particulièrement prépondérant. Son essai à la 61e a définitivement écarté la menace anglaise. Un peu de déchet en touche – secteur encore nouveau pour lui – et dans l’exécution technique mais qui lui en tiendra rigueur ?

Grégory Alldritt (La Rochelle).
Grégory Alldritt (La Rochelle). Icon Sport - Icon Sport

  • Quentin Lespiaucq-Brettes

Moins en vue ces derniers temps, Quentin Lespiaucq-Brettes a profité de cette virée anglaise pour retrouver de l’allant. Entré en jeu à la mi-temps, le talonneur a su mettre à profit ses quarante minutes de jeu : il y a évidemment ses deux essais inscrits derrière des groupé-pénétrants – action conclue avec le dynamisme qu’on lui connaît – mais il y a aussi eu sa précision sur les lancers, qui a permis à l’alignement maritime de régler la mire.

Les champions en titre terminent invaincus en phase de poule ! ?

Le film du match > https://t.co/JyTvYdB5hU#NORvSR pic.twitter.com/8T9UW7sj37

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 21, 2023

 

Les flops

 

  • Brice Dulin

L’arrière avait l’air d’avoir des fourmis dans les jambes ce samedi. D’entrée de jeu, il a tenté de relancer depuis le fond du terrain et il s’y est essayé à plusieurs reprises. Sans grande réussite, il faut le reconnaître, les courses de l’arrière ayant été bien lues par la défense adverse, ce qui occasionna des pertes de balle. Ses jeux au pied n’ont pas été aussi précis que d’ordinaire avec notamment des pénaltouches non trouvées. Tout n’a pas été négatif dans sa prestation, pour autant : sous la pression du jeu au pied anglais, il a su trouver la parade au moins deux fois devant sa ligne et il a encore été habile dans le jeu aérien.

 

  • Samuel Lagrange

De plus en plus souvent utilisé ces dernières semaines, Samuel Lagrange enchaînait ce samedi avec une deuxième titularisation en Champions Cup. Si toute la responsabilité ne saurait lui incomber, la touche étant un secteur éminemment collectif, il n’a pas su trouver ses sauteurs à plusieurs reprises lors du premier acte. Cette défaillance a empêché les Maritimes d’avoir leur ballon et de pouvoir s’extraire de la pression adverse. Pour le reste, il n’a pas ménagé sa peine. Il a été remplacé dès la mi-temps par Quentin Lespiaucq-Brettes.

A lire aussi : Champions Cup - Les Rochelais font le travail et s'imposent avec le bonus à Northampton