• Pierre Boudehent (à gauche) et Paul Boudehent (à droite)
    Pierre Boudehent (à gauche) et Paul Boudehent (à droite) Icon Sport

Top 14 - Les frères Pierre et Paul Boudehent pour une dernière danse à La Rochelle

Par Clément Labonne
Le | Mis à jour

Très utilisés depuis le début de saison par Ronan O'Gara, Pierre et Paul Boudehent ont pris une nouvelle dimension avec le Stade rochelais. L'ailier (24 ans) et le flanker (23 ans) disputent leurs dernières rencontres avant d'être pour la première fois séparés à l'issue de la saison.

Les Boudehent sont des hommes efficaces, qui ne se posent pas de question. Inséparables depuis leur formation à Angers, puis au Stade nantais, Pierre et Paul Boudehent commencent à être rompus aux joutes professionnelles. Alors que l'ailier a débuté son aventure en Top 14 en 2017, le flanker a rejoint son frère une année plus tard. Depuis, les deux angevins de naissance ne cessent de prendre de l'épaisseur au sein d'un effectif quatre étoiles.

Cette saison, le flanker a disputé quatorze rencontres contre seize pour l'ailier. Marqueur à quatre reprises, Pierre est bien plus utilisé que la saison passée. "C’est une récompense du travail que je fais en club, j’ai envie de m’y filer. J’ai progressé sur ma régularité, ma confiance et une hygiène de vie plus rigoureuse (rires)".

Pierre Boudehent sera bien un joueur du Stade français la saison prochaine. L'ailier rochelais a notamment été séduit par l'arrivée du nouveau staff Laurent Labit-Karim Ghezal. https://t.co/3MtLNUPImj

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 17, 2023

Conscient de la rareté de pouvoir jouer avec son frère, Pierre Boudehent garde la tête sur les épaules pour évoquer cette relation sportive si particulière : "Aujourd’hui on a l’habitude. On y pense plus trop, c'est surtout une énorme fierté pour nos parents. C’est quelque chose d’assez rare, on est très content et fiers. À chaque fin de match, on les voit tout le temps et on se prend dans les bras. J'espère continuer avec lui, mais je sais que je partirai à la fin de la saison donc je profite de chaque moment". L'ailier rochelais a en effet révélé à Rugbyrama qu'il serait un joueur du Stade français la saison prochaine.

Je suis un peu triste qu'on se sépare

Paul Boudehent a lui goûté pour la deuxième fois de sa jeune carrière au poste de numéro 8, fin décembre face à Perpignan. Rompu au poste de troisième ligne aile, le cadet de la fratrie veut améliorer son jeu ballon en main et être plus utile dans le jeu d'attaque rochelais. Sans Yoan Tanga, blessé, et Grégory Alldritt qui sera retenu pour le Tournoi des 6 Nations, le jeune flanker a une vraie carte à jouer. "Je suis dans ma zone de confort quand je suis troisième ligne aile. Quand je joue 8, il y a plus de challenge et plus de responsabilités. Je dois être toujours clinique en défense tout en essayant de concrétiser des bons ballons. Cela implique un meilleur placement en attaque"

Quel match de Paul Boudehent ! Mathieu Acebes, par contre, a disjoncté...https://t.co/E4rLM380EQ

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 31, 2022

Celui qui a toujours "suivi naturellement" son frère n'entend pas faire de préférences par rapport à d'autres joueurs rochelais. Pour autant, Paul Boudehent observe toujours avec plus d'attention son aîné. "Une fois qu’on est sur le terrain on a nos repères je ne communique pas plus avec Pierre qu’avec un autre ailier. On fait notre job mais c’est toujours différent quand Pierre a la balle je garde l'œil (rires)".

À quelques mois de leur séparation, Paul Boudehent admet être "un peu triste.  Après je souhaite le meilleur pour lui, l’avenir nous dira si c’est une bonne ou une mauvaise décision. Je le soutiendrai toujours c’est un nouveau départ pour lui. Mais ce sera plus compliqué pour les parents qui devront voyager à Paris (rires)" plaisante le cadet, qui aimerait offrir un second trophée à son frère avant de le voir rejoindre la capitale.