• Pro D2 - Joe Jonas, ballon en main, sous la neige tombant à Saint-Lary
    Pro D2 - Joe Jonas, ballon en main, sous la neige tombant à Saint-Lary Thierry Masse/Biarritz Olympique

Pro D2 - Un stage, en famille, à Saint-Lary pour le Biarritz olympique

Par Pablo Ordas
Le | Mis à jour

PRO D2 - Jusqu’à jeudi soir, le groupe sportif biarrot est en stage sur les hauteurs de Saint-Lary. Mais il n’est pas seul puisque le personnel administratif du club basque et les familles des joueurs ont été conviés pour ce séjour dans les Pyrénées.

C’est dimanche, en fin de journée, que le Biarritz olympique, son staff sportif et son personnel administratif, ses joueurs, mais aussi les familles de ceux-ci, ont posé leurs valises pour cinq jours sur les hauteurs de Saint-Lary, un endroit où le club basque a ses habitudes. Pour cause, depuis maintenant plusieurs saisons, c’est ici que les Basques effectuent leur stage d’intersaison. "C’est un peu notre deuxième maison. Nous avons nos habitudes ici et nous sommes très bien accueillis. C’est un choix assez logique", explique Matthew Clarkin, le directeur sportif biarrot.

Pro D2 - Le stage du Biarritz olympique à Saint-Lary se déroule pendant cette semaine de trêve, et avec les familles.
Pro D2 - Le stage du Biarritz olympique à Saint-Lary se déroule pendant cette semaine de trêve, et avec les familles. Thierry Masse/Biarritz Olympique

Comme le SU Agen, par exemple, les Biarrots ont fait le choix de ne pas couper pendant cette semaine sans match, les joueurs ayant déjà été en congé durant quinze jours à Noël. "Nous travaillons sur ce stage depuis de longs mois, poursuit Clarkin. Quand tu t’arrêtes deux semaines à Noël, le groupe a l'habitude de couper un peu et c’est normal. L’important, maintenant, c’est de se reconnecter avant la deuxième partie du championnat. Nous allons entamer un bloc de six matchs qui sera très compliqué à gérer. Nous avions envie de nous retrouver dans un contexte différent que l’habituel."

Rugby le matin, temps libre l’après-midi

À la différence de cet été et des traditionnels stages d’intersaison, les Biarrots peuvent profiter de la présence des familles, puisque celles-ci ont été conviées à ce court séjour à Saint-Lary. Clarkin toujours : "C’est aussi la première fois que tout le staff administratif vient avec nous. C’est chouette ! D’habitude, le personnel administratif voit les joueurs quand ceux-ci ont besoin de quelque chose ou qu’il y a un problème. Là, c’est bien qu’on puisse tous échanger. Ça faisait partie de nos projets et après deux jours passés ensemble, ça confirme que c’était une bonne idée. C’est vraiment cool et c’est un concept qu’il faudra garder pour l’avenir."

Un goûter très spécial en famille avec les joueurs du @BOPBweb et leur famille concocté par les galeries auroises à #arreau #aurelouron #pyrenees #pirineos #rugby l’équipe est en stage à #saintlary @departementhapy \ud83c\udfc9 pic.twitter.com/W0J9vt1oHa

— Corinne Crabé (@corinne_crabe) January 15, 2023

Au programme, le matin, les joueurs sont sur le terrain pour des séances rugby en extérieur (lundi) ou dans un gymnase (mardi) selon les conditions météorologiques. Les après-midi sont laissés libres pour que les Biarrots puissent passer du temps avec leurs proches. "Ils peuvent faire un peu de luge, profiter des thermes ou visiter le village, poursuit le directeur sportif. Il y a plein d’activités à faire."

Tomane, Nutsubidze et Augry ont repris, Aliouat absent un moment

Dans les montagnes des Pyrénées, il est à noter que le centre néo-zélandais Joe Tomane a repris la course, tout comme le pilier géorgien Giorgi Nutsubidze. Absent depuis la mi-novembre et le voyage à Massy, le troisième ligne aile Simon Augry a également effectué son retour à l’entraînement.

Pro D2 - Henry Speight et le groupe biarrot en stage à Saint-Lary
Pro D2 - Henry Speight et le groupe biarrot en stage à Saint-Lary Thierry Masse/Biarritz Olympique

En revanche, Johan Aliouat n’a pas participé aux séances. Sorti blessé lors du déplacement à Colomiers, l’ancien joueur de l’UBB souffre d’une entorse du pouce. On ne devrait pas le revoir d’ici quatre à huit semaines. Voire plus, car le deuxième ligne doit, aussi, passer une IRM mercredi, puisqu’il s’est plaint des ligaments du genou.

Pour rappel, le BO (troisième du classement), se déplace à Agen fin janvier. Il jouera ensuite contre Vannes, et Oyonnax. Les prochaines semaines s’annoncent donc copieuses pour les Basques.