• Xavier Garbajosa (manager de Lyon).
    Xavier Garbajosa (manager de Lyon). Icon Sport - Icon Sport

Champions Cup - Xavier Garbajosa (manager de Lyon) : "La qualification est abordable"

Par Nicolas Zanardi
Le

CHAMPIONS CUP - Défaits à trois reprises en autant de rencontres, les Lyonnais de Xavier Garbajosa pourraient toutefois bien décrocher une qualification inattendue pour les huitièmes de finale de Champions Cup, à condition de l’emporter vendredi face aux Bulls...

Quel retour avez-vous effectué de votre défaite face aux Saracens la semaine dernière ?

Le premier constat, c’est qu’on prend encore une fois des points trop facilement. En l’espace d’un quart d’heure, on prend un carton jaune, quatre essais. Forcément, il y avait du dépit, parce qu’on a l’impression de vivre encore et encore les mêmes choses. À ce niveau-là, la moindre scorie, la moindre inattention se paie, ce n’est pas nouveau. Et pourtant, le positif, c’est que malgré ce contexte, les garçons ont trouvé les ressources pour revenir, aller chercher ce bonus offensif et même prétendre à un peu mieux à un moment du match, comme lors de notre déplacement chez les Bulls. C’est ce positif là qu’on va chercher à retenir.

Lyon défait avec les honneurs sur la pelouse des Saracens !

Le film du match > https://t.co/vO0YzRIz2o#SARLOU pic.twitter.com/fPRqSOkVsN

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 14, 2023

Le paradoxe étant que malgré trois défaites en autant de matchs, les bonus offensifs récoltés à l’extérieur vous permettent d’envisager une qualification pour les 8e, même si elle dépendra d’autres résultats...

On n’a pas notre destin entre nos mains mais si on remporte ce match en le bonifiant, je pense que l’on pourra regarder les matchs du week-end avec une relative sérénité. À nous de faire le nécessaire face à un adversaire dont on s’est rendu compte qu’il était abordable, parce que ce match aller nous avait laissé beaucoup de frustration.

Pour cela, il s’agira en premier lieu pour le Lou de réussir son entame, son énorme point faible en Champions Cup cette saison...

Même si on n’est jamais à l’abri d’un retour au score de l’adversaire, c’est tout de même beaucoup plus confortable de faire la course en tête que de courir après le score, c’est certain. Psychologiquement, pour la confiance, c’est tout de même beaucoup plus facile. À nous de trouver tout de suite la solution pour éviter ces erreurs individuelles qui nous pénalisent parce que, même lorsqu’elles peuvent paraître anodines, elle deviennent rapidement lourdes de conséquences.

Quelles solutions avez-vous envisagé pour soigner ce mal ?

Toutes les personnes du staff ont forcément une vision des choses différentes et une solution différente… Il y a tout de même un consensus sur le fait qu’on a régulièrement des problèmes de communication. Lorsqu’on a à défendre sur plusieurs temps de jeu et qu’on se retrouve dans le rouge, on a tendance à perdre les connexions les uns avec les autres, et à vouloir prendre une initiatives qui se retournent contre nous en mettant les mains où il ne faut pas, en voulant monter en pointe, en se précipitant sur nos sorties de camp... Cela part d’une bonne intention mais cela nous fragilise, et je pense que cela peut se régler par une meilleure communication car ce n’est certainement pas un problème de condition physique. Sinon, on n’arriverait pas à courir après le score et revenir en 2e période comme on le fait si souvent ! À nous d’être plus lucides, plus pragmatiques et plus encore au service du collectif dans notre jeu sans ballon lorsqu’on se retrouve dans le dur.

Trop vite largués au score en raison de leur indiscipline et d’inexplicables absences défensives, les Lyonnais ont rendu la tâche presque trop facile aux partenaires de Daly et Goode, malgré un Dumortier étonnant au poste d’arrière. #SARLOUhttps://t.co/x68xTjsprU

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 14, 2023

Question provocatrice, mais dans votre situation en Top 14, vous qualifier en Champions Cup pour un déplacement à Toulouse ou La Rochelle ne serait-il pas un cadeau empoisonné ?

Comment cela pourrait-il être un cadeau empoisonné ? Jouer un huitième de finale, c’est une chance, et c’est en outre en ce qui nous concerne un des objectifs de la saison. Ensuite, il s’agira de prendre étape par étape mais ça ne peut être que positif de se qualifier pour un huitième de finale qui serait historique pour le Lou. Et si on doit être reversé en Challenge ou ne pas être qualifié du tout, on fera notre bilan et on choisira la gestion managériale qui convient.

Jonathan Pélissié s’étant blessé ce week-end, Baptiste Couilloud sera-t-il disponible à un poste de demi de mêlée où vous serez fragilisé ?

Baptiste est toujours aux soins pour ses cervicales et ne pourra pas reprendre cette semaine. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres. Il y a des jeunes qui jouent et qui s’entraînent avec les espoirs, ils auront donc l’opportunité de jouer avec nous et on leur fait entièrement confiance.