• Romain Ntamack lors de la victoire de Toulouse face à Sale
    Romain Ntamack lors de la victoire de Toulouse face à Sale Icon Sport - Icon Sport

"On n'a été qu'à 50% de ce que l'on peut faire"... Le top des déclas du week-end !

Par Raphaël Plancheron-Herault
Le

Romain Ntamack parle du potentiel de son équipe, Thibault Giroud s'inquiète pour Antoine Dupont, Gaël Fickou en colère malgré la victoire, le président de Clermont qui attend une remobilisation du club et Frédéric Charrier regrette la prestation des siens,... Le top des déclas du week-end !

On n'a été qu'à 50% de ce qu'on peut faire

Après la victoire probante de Toulouse à Sale (27-5), Romain Ntamack n'était pas euphorique. Au contraire, l'ouvreur français a préféré temporiser la qualité du match des Stadistes, bien aidés, il est vrai, par le carton rouge précoce à l'encontre de Cobus Wiese. Selon l'ouvreur international, il en faudra plus à son équipe pour aller loin cette saison. "Je pense que, sur ce match, nous n'avons été qu'à 50 % de ce que l'on peut faire. On a la capacité de faire mieux chez le deuxième du championnat anglais qui nous promettait l'enfer. Au vu du match, sans manquer de respect à Sale, je pense qu'on n'a pas non plus forcé notre rugby. Nous sommes conscients qu'il y a beaucoup de choses à travailler pour aller plus loin."

Si la Coupe du monde était dans deux ans, je serais très inquiet pour Antoine Dupont

Thibault Giroud a accordé un entretien exclusif au Midi Olympique cette samine. Durant celui-ci, le directeur de la performance de l'équipe de France a avoué son inquiétude pour le meilleur joueur du monde en 2021. "Après, je vais être très honnête avec vous : si la Coupe du monde était dans deux ans, je vous dirais que je serai très inquiet pour Antoine. Arriver à maintenir ce niveau d’intensité… (il grimace) C’est bien que le Mondial soit dans huit mois. Mentalement et physiquement, jouer 2000 minutes par an à son niveau, tu ne peux pas le reproduire pendant dix ans".

Celui qui est content de ce match n’a rien à faire dans cette équipe du Racing 92

Le Racing 92 s'est imposé au terme d'un match complètement fou face aux Harlequins. En totale maîtrise et menant 21-3 à la 42e minute de jeu, les Franciliens se sont complètement écroulés pour finalement l'emporter à 12 (!) contre 15. Une telle frayeur qui ne passe pas pour Gaël Fickou. "A nous de nous remettre en question, même si j’ai un peu l’impression de me répéter. Sinon, on ne passera pas. Celui qui est content de ce match, il n’a rien à faire dans cette équipe ; il n’est pas ambitieux. On doit faire dix fois mieux."

Gaël Fickou en attend plus de ses coéquipiers
Gaël Fickou en attend plus de ses coéquipiers Icon Sport - Icon Sport

Tout le monde doit se remettre en question dans le club

Après le licenciement de Jono Gibbes, Jean-Michel Guillon, le président de Clermont, a tenu à remobiliser ses troupes. Pour lui, ce licenciement doit être le point de départ d'une deuxième partie de saison nettement plus convaincante pour les Jaunards. Avec tout un club qui doit se mettre au niveau. "J'ai vu les joueurs ce matin, et le message que j'ai passé, c'est que tout le monde doit se remette en questions dans le club. Moi, le premier, l'entraîneur, là il était au centre de la décision, et les joueurs."

On a eu du mal à rivaliser physiquement

Suite à la défaite des siens en Afrique du Sud sur la pelouse des Bulls (défaite 32-3), le co-entraîneur de Bordeaux-Bègles a été lucide sur les manques de son équipe. Dominée par les partenaires de Siya Kolisi, l'UBB n'a pas vu le jour dans une première période qui a viré à la démonstration. "Match compliqué avec une première mi-temps où on prend 22-0. On a eu du mal à rivaliser physiquement avec eux, on a eu des problèmes de conquête, on a été pénalisés. On fait une bonne entame de deuxième mi-temps qui nous permet de marquer des points mais au final, on perd à nouveau la deuxième mi-temps, donc ce fut un match compliqué."

Téléchargez la nouvelle application Rugbyrama !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS
• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android