• L'EPCR porte plainte pour inconduite contre Geoffrey Lanne-Petit et la Section Paloise
    L'EPCR porte plainte pour inconduite contre Geoffrey Lanne-Petit et la Section Paloise Icon Sport - Icon Sport

Challenge Cup - L'EPCR porte plainte pour "inconduite" contre Geoffrey Lanne-Petit et la Section Paloise

Le | Mis à jour

CHALLENGE CUP - Sébastien Piqueronies avait déjà fait les frais de son comportement lors du premier match européen de la saison et il semblerait que l'EPCR ne souhaite pas en rester là. Ce lundi soir, une commission de discipline indépendante de l'EPCR a décidé de porter plainte contre Geoffrey Lanne-Petit ainsi que contre le club de la Section Paloise suite à des infractions qui auraient eu lieu lors du premier match de Challenge Cup face aux Cheetahs.

La Section paloise n'a pas fini de faire parler d'elle... En tout cas l'EPCR ne semble pas avoir tourné la page des incidents qui seraient survenus lors de la première journée de Challenge Cup face aux Toyota Cheetahs. Dans un communiqué, une commission de discipline indépendante de l'EPCR explique : "L’EPCR a décidé de porte plainte pour inconduite contre l’entraîneur de l’attaque et des transitions de la Section Paloise, Geoffrey Lanne-Petit, et contre le club de la Section Paloise". 

Geoffrey Lanne-Petit est "soupçonné d’avoir commis une infraction au règlement disciplinaire de l’EPCR en ayant insulté l’arbitre assistante Hollie Davidson (Ecosse) après la fin du match." En plus de cela, "des joueurs non identifiés de la Section Paloise ou des personnes liées au club sont soupçonnés d’avoir commis des infractions au règlement disciplinaire de l’EPCR en ayant harcelé les officiels de match après leur sortie du terrain", précise le communiqué.

Gareth Graham (Angleterre), président, David Humphreys (Irlande) et Donal Courtney (Irlande) ont été nommés pour former la Commission de discipline indépendante pour l’audience disciplinaire qui aura lieu par visio-conférence ce mardi 17 janvier. 

Piqueronies déjà suspendu dix semaines pour inconduite

Pour rappel, le manager de la Section paloise avait été suspendu pour une durée de dix semaines mi-décembre pour inconduite lors de ce même match face aux Sud-Africains.

Le manager palois avait réagi dans la foulée en assumant pleinement les conséquences de ses actes et en acceptant la sanction : "J’ai bien conscience d’avoir participé à une situation qui peut porter atteinte à l’image du rugby, même si je considère que celle-ci est avant tout la conséquence d’un malentendu. Je l’assume en acceptant la sanction. J’ai toujours eu et je garderai toujours le plus grand respect pour les arbitres et officiels de notre sport. Il convient maintenant de regarder devant et de mobiliser toutes nos énergies vers nos prochaines échéances sportives qui sont extrêmement excitantes pour notre équipe et le club."