• XV de France - Thibault Giroud, directeur de la performance du XV de France
    XV de France - Thibault Giroud, directeur de la performance du XV de France Icon Sport

XV de France - Thibault Giroud :  "Si la Coupe du monde était dans deux ans, je serais très inquiet pour Antoine Dupont"

Le | Mis à jour

Dans un entretien exclusif accordé à Midi Olympique, Thibault Giroud a longuement détaillé ses méthodes auprès du XV de France. Le directeur de la performance des Bleus revient notamment sur l'utilisation méticuleuse d'Antoine Dupont, tant avec le Stade toulousain qu'en sélection.

Thibault Giroud veut bien finir son aventure en Bleu. Directeur de la performance du XV de France, l'ancien footballeur américain rejoindra le staff de Bordeaux-Bègles après la Coupe du monde 2023. Avant cela, Thibault Giroud doit préparer de la meilleure des manières ses hommes pour la conquête d'un premier sacre mondial, qui plus est à domicile. Face aux nombreux internationaux blessés listés à trois semaines (Danty, Jalibert, Villière, Cros, Vincent...), le futur bordelais se veut rassurant.

"Il n’y a pas plus de blessés que les saisons passées. Depuis quatre ans, nous avons aussi vu pas mal de joueurs. Le fait de pouvoir travailler au quotidien à 42 nous a permis de voir grandir le réservoir des prétendants. Nous avons de la réserve. Dans un monde idéal, on aimerait partir avec nos joueurs « premiums » à chaque fois, mais c’est impossible. Nous ne sommes pas plus inquiets que cela".

Jonathan Danty est forfait pour le Tournoi et devrait se faire opérer dans les jours qui arrivent. Le Rochelais souffre d'une rupture du ligament croisé postérieur mais le croisé antérieur pourrait également être touché. 

Toutes les infos ici > https://t.co/Il0CRmKlJm pic.twitter.com/DYgIZGWqPP

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 11, 2023

Le directeur de la performance des Bleus grince davantage les dents concernant la saison d'Antoine Dupont. "Sa suspension pour le match contre le Japon a été un mal pour un bien, car l’équipe de France a dû faire sans lui. C’est bien d’avoir plusieurs scénarii afin de tous les tester. Après, je vais être très honnête avec vous : si la Coupe du monde était dans deux ans, je vous dirais que je serai très inquiet pour Antoine. Arriver à maintenir ce niveau d’intensité… (il grimace) C’est bien que le Mondial soit dans huit mois. Mentalement et physiquement, jouer 2000 minutes par an à son niveau, tu ne peux pas le reproduire pendant dix ans".

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de Thibault Giroud sur midi-olympique.fr