• Grâce à cet essai de Joel Sclavi, la Rochelle se qualifie pour les huitièmes de finale et peut encore rêver d'un doublé.
    Grâce à cet essai de Joel Sclavi, la Rochelle se qualifie pour les huitièmes de finale et peut encore rêver d'un doublé. Icon Sport

Champions Cup - VIDEO. Revivez la fin de match pleine de suspense entre le Stade Rochelais et l'Ulster

Le | Mis à jour

Sous le déluge maritime, la Rochelle aura finalement réussi à s'imposer dans une rencontre pauvre en points (7-3). Un dénouement tardif, sur la sirène pour être exact, qui aura eu le mérite d'offrir une fin de match à suspense dans une partie qui en manquait forcément au vu du score. 

On ne va pas se mentir, ce Stade rochelais - Ulster ne fera pas partie des matchs que l'on revisionnera pour le plaisir ! Sous des litres de pluie à Marcel Deflandre façon météo irlandaise, la Rochelle a finalement battu l'Ulster après la sirène grâce à un essai de Joel Sclavi. Une fin de match qui n'a pas du ravir les supporters rochelais tant elle était stressante, bien que le résultat soit heureux. Après plusieurs mêlées rejouées, après plusieurs temps de jeu très long et vains sur une solide défense nord-irlandaise, le pilier argentin, entré en jeu dès la 9ème minute à la place de Paiva blessé, aura finalement trouvé les ressources pour se frayer un chemin tout en puissance au pied du poteau gauche. Au bout du suspense donc, la Rochelle termine cette troisième journée avec 3 victoires et obtient sa qualification pour les huitièmes de finale.

5 passes après contact sur l'ensemble du match

Pourtant, il a vraiment fallu attendre avant que le tableau de score montre qu'il était bien fonctionnel. La 64ème minute pour être précis. Avec les trois premiers points de l'Ulster, par la botte de Doak. L'Ulster s'offre donc un conforable matelas dans ce match en prenant ce très large avantage au score. Trève d'ironie. Les protégés de Ronan O'Gara ont la possibilité à plusieurs reprises de prendre les points mais ne choissisent jamais les poteaux. Grégory Alldritt expliquait après la rencontre que le choix des tirs au but n'était pas une option pour les Maritimes tant le déluge était grand. Alors les phases de combat sont privilégiés, mêlées et touches à répétitions. Certaines statistiques de la rencontre en atteste : 56 passes pour la Rochelle (2 après contact), 67 pour les adversaires (3 après contact), par exemple. Seulement 150 mètres gagnés pour le Stade rochelais, même pas 100 pour l'Ulster.

Pour les plus nostalgiques, cette fin de match n'est évidemment pas sans rappeler l'épilogue de la dernière finale de Champions Cup au Stade Vélodrome de Marseille face au Leinster. L'essai d'Arthur Retière avait fait basculer la rencontre en toute fin de match, comme l'a fait Joel Sclavi hier soir face aux Nord-irlandais. 

L'essai de la libération pour le Stade Rochelais en #ChampionsCup \ud83d\udc9b\ud83d\udda4
Quelle force de caractère dans le combat à Deflandre!! \u2693\ud83c\udf27\ufe0f pic.twitter.com/ZqWGZhsvBV

— Champions Cup France (@ChampionsCup_FR) January 14, 2023