• Challenge Cup - Marcos Kremer et les Parisiens célèbrent leur victoire face aux Lions.
    Challenge Cup - Marcos Kremer et les Parisiens célèbrent leur victoire face aux Lions. Icon Sport

Challenge Cup - Paris avec caractère, Julien Ory au top, Alex Arrate dans le dur face aux Lions

Le | Mis à jour

Malmené en première période, le Stade français a trouvé les leviers pour se reprendre lors du deuxième acte et profiter de l’indiscipline sud-africaine pour s’imposer logiquement (17-7). Une victoire qui laisse entrevoir la qualification pour la phase finale.

Le Stade français a fait preuve de caractère pour s’imposer ce samedi face à une solide équipe des Lions, lors de cette troisième journée de Challenge Cup. Battus dans la dimension physique et en souffrance dans l’occupation du terrain et la possession du ballon, les parisiens se sont retrouvés logiquement menés de sept points (0-7) à la pause. Toutefois, ils sont su inverser la tendance en second période, profitant notamment de la forte indiscipline sud-africaine (3 cartons jaunes). Une belle performance pour une équipe remaniée en manque parfois de repères collectifs.

\ud83c\udfc1 ????????

Nos Parisiens s'imposent face aux @LionsRugbyCo et se replacent dans la course aux 1/8 de finale de @ChallengeCup_.
#SFPvLIO | \ud83c\udf38 17 - 7 ? | @AiwaysFrance pic.twitter.com/hSNCn6CaBC

— Stade Français Paris (@SFParisRugby) January 14, 2023

Et comme d’habitude, la lumière est venue par les avants. Le seul essai parisien a été inscrit encore une fois sur un ballon porté parfaitement orchestré. De leur côté, Joris Segonds, puis Arthur Coville, entré en jeu au poste d’ouvreur, n’ont pas flanché face aux perches. La dernière pénalité du Breton juste avant le gong, a même privé les Lions d’un point de bonus défensif. Avant le dernier déplacement le week-end prochain à Trévise, les Stadistes ont de grandes chances de décrocher leur qualification pour les huitièmes de finale.

Les tops

Pour son retour, après une blessure contractée à un genou à la fin du mois d’octobre, le troisième ligne Julien Ory s’est révélé aussi actif que précieux. L’ancien toulonnais n’a eu de cesse de plaquer en première mi-temps. Souvent des plaquages offensifs. Il s’est aussi montré à l’aise ballon en main. Las, il a été contraint de sortir sur un protocole commotion, victime d’un double plaquage de Willem Alberts et Jan-Pierre Smith, ce dernier récoltant un carton jaune au passage (55e). L’autre troisième ligne Mathieu Hirigoyen, élu homme du match, a également réalisé un match complet.

Précieux en conquête aérienne, il a aussi beaucoup défendu. Tout comme le jeune talonneur Lucas Peyresblanques. Rarement titulaire en Top 14, il a montré des progrès, se fondant plus facilement dans l’organisation collective. A noter que le jeune deuxième ligne Nathan Huguen n’a pas démérité. Au contraire.

Challenge Cup - Mathieu Hirigoyen (Stade français) face aux Lions.
Challenge Cup - Mathieu Hirigoyen (Stade français) face aux Lions. Icon Sport

Les flops

Le trois-quarts centre Alex Arrate, désormais devancé dans l’esprit du manager Gonzalo Quesada par Julien Delbouis et Jeremy Ward, avait l’occasion de retrouver un peu de temps de jeu. Las, il a grandement souffert dans la dimension physique, se montrant peu à son avantage. Surtout, il a écopé d’une carton jaune logique juste avant la pause. Une faute grossière. Après un plaquage, il est resté collé au ballon pour jouer le "contest". Une sanction sans conséquence, mais quand même…

Enfin, l’autre centre Théo Dachary a joué de malchance. Longtemps blessé, il avait été titularisé par la manager Gonzalo Quesada. Très peu en action, il a été contraint de laisser sa place temporairement, le temps d’un protocole commotion (13e). A son retour (25e), il n’a pas semblé dans son assiette. Conséquence : il a été définitivement remplacé par l’Anglais Odogwu, toujours aussi alerte et combatif.