• L'ailier Kaminieli Rasaku a été l'auteur d'un doublé contre Massy lors de la 17e journée.
    L'ailier Kaminieli Rasaku a été l'auteur d'un doublé contre Massy lors de la 17e journée. Icon Sport

Pro D2 - Mont-de-Marsan déroule à domicile face à Massy

Le | Mis à jour

Pro D2 - Vainqueur de la lanterne rouge, Massy, 23 à 7 grâce à un doublé de l'inévitable Rasaku, le Stade Montois, a signé un sixième succès d'affilée samedi 13 janvier pour son premier match de l'année 2023 au Stade André et Guy Boniface. 

Pour son premier match de l’année dans son jardin d’André et Guy Boniface, le Stade Montois a signé une sixième victoire consécutive en s'imposant 23 à 7 face à la lanterne rouge, Massy, samedi 13 janvier. Une belle opération comptable pour les Jaune et Noir qui confortent leur place de dauphin du général et relèguent à 3 points leurs poursuivants biarrots en attendant le résultat du soir.

Doublé pour Rasaku

Cette fois, le finaliste de la saison dernière n'est pas tombé dans le piège du promu. Défait au match aller sur la pelouse de Massy en octobre dernier, Mont-de-Marsan n'a pas tergiversé au moment d'entamer la rencontre retour devant son public.

Un premier essai inscrit par l'ailier Kaminieli Rasaku après 9 minutes de jeu a cueilli à froid les Massicois. Les hommes de Julien Maréchal Jean Baptiste Di Martino encaissent rapidement un 10-0 en infériorité numérique à la suite de l'expulsion d'Abongile Nonkontwana, coupable d'avoir écroulé un ballon porté à l'origine de l'action.

Douze minutes plus tard, le Fidjien récidive en interceptant une passe de Massimo Ortolan à 10 mètres de sa ligne. Après une course de 80 mètres, Rasaku résiste aux retours de Farissier et Jacomme pour inscrire un doublé. La réaction des Franciliens vient d'un jeu au pied bien inspiré de son numéro 10 juste avant la demi-heure de jeu, permettant à Martin Carre d'inscrire le premier essai de Massy sous les poteaux (17-7, 28e). Une pénalité de Yoann Laousse Azpiazu permet toutefois aux locaux de virer avec une avance confortable de 13 unités à la pause (20-7, 40e).

Trois cartons jaunes pour Massy

Les Essonniens reviennent des vestiaires gonflés à bloc et se procurent rapidement des occasions d'essai. À l'image de Nathan Farissier, qui, héritant d'un ballon dans les quarante mètres du Stade Montois, décide de prolonger au pied et contraint Du Plessis à rentrer le ballon dans son en-but (44e). Par manque de précision dans le geste final, les offensives massicoises sont avortées.

Dans un temps faible, le Stade Montois s'en remet à son pack d'avants qui récupère une précieuse pénalité avant l'heure de jeu. Laousse Azpiazu convertit (23-7, 57e). Les organismes sont usés par une bataille sans merci dans les rucks. Et c'est encore le huit de devant qui remet le SMR dans l'avancée. Revenus à 10 mètres de l'en-but adverse grâce à l'indiscipline de leur adversaire, les Landais enchaînent coup sur coup deux ballons portés. Comme son coéquipier Abongile Nonkontwana dans le premier acte, Dion Evrad Oulai écroule le maul et écope d'un jaune. Même sentence pour le demi de mêlée Benjamin Prier (72e). À 13 contre 15, le RC Massy défend héroïquement sur sa ligne et retourne le talonneur Jose Luis Gonzalez. L'arbitre ne siffle pas essai.

Avec trois petits points inscrits en seconde période, les hommes de Julien Tastet ne parviennent pas à décrocher une victoire bonifiée en dépit de leur supériorité numérique. Mais ce sixième succès en sept matches confirme la belle dynamique du Stade Montois qui n'a plus perdu depuis le 17 novembre dernier. De bon augure avant d'aller se mesurer à l’indétrônable leader Oyonnax (26 janvier). Massy n'a en revanche pas réussi à confirmer son rebond face à Vannes et doit vite se ressaisir avant d'affronter des concurrents directs pour le maintien. À commencer par Montauban, le 27 janvier.