• Toulouse se sait attendu à Sale
    Toulouse se sait attendu à Sale Icon Sport

Champions Cup - Toulouse se méfie du guet-apens anglais 

Par Ghyslain Le Roy
Le

CHAMPIONS CUP - Dans le cadre de la troisième journée de Champions Cup, le Stade toulousain se déplace sur la pelouse de Sale samedi à 14h. Un match que les Haut-Garonnais ne prennent pas à la légère malgré leur large succès du match aller (45-19).

Toulouse est probablement la meilleure équipe qui soit dans le jeu de mouvement et nous l'avons trop laissé faire aujourd'hui. J'ai hâte de les affronter à nouveau à Manchester lors d'un après-midi froid et pluvieux.” Alex Sanderson, entraîneur de Sale, après la défaite du match aller de son équipe lançait déjà le match retour. 

Le Stade toulousain se sait donc attendu dans la banlieue de Manchester. Conscients du combat qu’ils auront à mener, Ugo Mola et ses troupes ne veulent pas crier victoire trop vite. Pour espérer faire le meilleur résultat possible à l’extérieur, il faudra faire face à une équipe qui imposera beaucoup de rythme et d’agressivité.

Au match aller, les Toulousains avaient largement dominé les anglais de Sale (45-19)
Au match aller, les Toulousains avaient largement dominé les anglais de Sale (45-19) Icon Sport

D’autant qu’en face, les Sharks de Sale, seront assez revanchards après le carton encaissé du côté d’Ernest-Wallon. Pour Ugo Mola , le manageur toulousain, ce sera une bataille éprouvante jusqu’au coup de sifflet final : “Ce n’est jamais facile d’aller jouer en Angleterre, encore moins chez le co-leader du championnat, on s’attend à une rude épreuve qui risque de nous éprouver physiquement. À nous de répondre sur le terrain, dans l’engagement et la combativité.”

Autre facteur à négocier pour les Rouge et Noir : la météo. Un temps typiquement anglais les attend, avec la pluie et le froid qui devraient prendre place tout au long de la rencontre sur l’AJ Bell Stadium.

Des conditions météorologiques qui ne favorisent pas le jeu de main, marque de fabrique toulousaine, mais qui pourraient bien servir le jeu adverse selon Antoine Dupont : “les conditions météo vont peut-être les arranger, ils ont un pack costaud et aiment dominer physiquement, mettre du jeu au pied. Il faut être capable de jouer de plusieurs manières, d’écarter le ballon quand c’est possible ou d’être plus restrictif quand le besoin s’en fait sentir.

Tuilagi, danger numéro un 

Certes les Anglais avaient sombré courant décembre en terres toulousaines, mais à cette époque certains de ses meilleurs éléments manquaient à l’appel. C’est notamment le cas du centre international anglais, Manu Tuilagi ou encore le troisième ligne centre Daniel Du Preez, forfait de dernière minute lors du match aller et qui reviennent dans le groupe pour cette rencontre. 

Concernant le surpuissant centre du XV de la Rose, sa présence risque de changer quelque peu la donne. Sur le plan offensif dans un premier temps, son équipe s'appuie beaucoup sur ses qualités physiques pour des prises de balles dans l'axe et leurres dans son dos, ce qui fonctionne à merveille.

Absent au match aller, Manu Tuilagi sera l'arme numéro des Sharks samedi après-midi
Absent au match aller, Manu Tuilagi sera l'arme numéro des Sharks samedi après-midi PA Images / Icon Sport

Sur un plan défensif, c’est un joueur qui est réputé pour être dur sur l’homme, à la limite de la règle. Il aura donc la charge de stopper toutes attaques dans l’axe des joueurs de la ville rose. Il est, comme le dit le manageur occitan en souriant, “une arme de destruction massive.” La paire de centre alignée ce samedi se verra confrontée à peut-être ce qui se fait de mieux à ce poste actuellement, et devra être d'une vigilance de tous les instants. 

Tout est donc réuni pour que les Toulousains vivent un enfer outre-Manche ce week-end. Mais quand on connaît la qualité de cet effectif haut-garonnais, et sa volonté à réaliser la meilleure des opérations à l'extérieur en vue d’une qualification, il faut surtout s’attendre à un combat titanesque entre deux cadors de leurs championnats respectifs.

 

Téléchargez la nouvelle application Rugbyrama

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS 


• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android