• International - Fabien Galthié (France), Gregor Townsend (Écosse), Dave Rennie (Australie)
    International - Fabien Galthié (France), Gregor Townsend (Écosse), Dave Rennie (Australie) Icon Sport

International - Galthié, Townsend, Rennie... l'année des grands bouleversements chez les sélectionneurs ?

Le | Mis à jour

À neuf mois de l'ouverture de la Coupe du monde en France, l'avenir des principaux sélectionneurs du rugby mondial n'a jamais été aussi incertain. Après les départs de Wayne Pivac et Eddie Jones, Ian Foster est toujours menacé alors que Dave Rennie devrait s'envoler au Japon après le Mondial 2023. Le destin de Fabien Galthié attend également d'être scellé. 

L'année 2023 sera aussi excitante que stressante pour les sélectionneurs. La Coupe du monde (8 septembre - 28 octobre) en France n'est plus très loin et certains cas ont été tranchés, d'autres sont toujours en attente, mais huit des dix premières nations du monde sont concernées ou ont dû agir en conséquence. Un scénario inédit à neuf mois du Mondial et qui devrait être le fil rouge de l'année. 

Jones et Pivac, premiers sortants

Avant de célébrer les premières heures de 2023, les premiers mouvements se sont opérés en décembre dernier. Eddie Jones a en effet été licencié par la fédération anglaise, avant que Wayne Pivac ne subisse le même sort quelques jours plus tard. Deux départs logiques, qui s'inscrivaient dans un contexte brûlant pour les deux nations, minées par les mauvais résultats.

Pour remettre ces deux géants du rugby mondial, en selle, Steve Borthwick et Warren Gatland ont débarqué avec un objectif précis : bien figurer au Mondial 2023 et tourner la page peu glorieuse de l'année 2022. 

International - Steve Borthwick, lors de sa présentation au poste de sélectionneur de l'Angleterre, le 19 décembre 2022.
International - Steve Borthwick, lors de sa présentation au poste de sélectionneur de l'Angleterre, le 19 décembre 2022. PA Images / Icon Sport

Rennie et Foster vers un départ ?

En Australie, le destin de Dave Rennie semble se préciser. Sélectionneur des Wallabies depuis juillet 2020, l'ancien manager de Glasgow serait sur le point de s'engager avec la franchise japonaise des Kobe Steelers. Sa nouvelle aventure au pays du Soleil Levant débuterait après le Mondial 2023. Et au vu des derniers résultats de l'Australie (38% de victoires sur son mandat), le futur du sélectionneur des Wallabies devrait s'écrire en terre nippone. 

Au large de Sydney, la Nouvelle-Zélande attend également de savoir combien de temps restera Ian Foster en poste. Vivement critiqué cet été, après les deux défaites subies contre l'Irlande, le sélectionneur des All Blacks a longtemps été mis en cause par la presse nationale, avant que la fédération néo-zélandaise ne confirme son engagement avec « Foz ». À neuf mois du match d'ouverture du Mondial face au XV de France, il apparaît aujourd'hui peu probable de voir Foster être débarqué de son poste. 

Dans un entretien exclusif accordé à Midi Olympique, le double champion du monde donne sa confiance à Ian Foster et Sam Cane...

Les propos complets > https://t.co/xL1jB04jVw pic.twitter.com/vAJa0YhViP

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) September 12, 2022

Mais il semblerait que la NZRU ait déjà préparé l'après-Foster. Selon les informations de The Roar, Jamie Joseph, l'actuel sélectionneur du Japon sera libre à l'issue de la Coupe du monde 2023, et pourrait être disponible pour entraîner la Nouvelle-Zélande. Les Cherry Blossoms auront également un nouveau sélectionneur en 2024. 

Farrell et Cheika confirmés, quid de Galthié et Nienaber ?

Tout en haut du classement mondial de World Rugby, seules l'Irlande et l'Argentine sont pour l'instant sereines. Andy Farrell sera en poste jusqu'en 2025 et a été conforté par la fédération irlandaise après les très bons résultats du XV du Trèfle (dix victoires et trois défaites en 2022). Michael Cheika, le sélectionneur de l'Argentine, sera lui aussi reconduit après la Coupe du monde.

Mais l'Afrique du Sud devra, elle, faire un choix après le Mondial 2023, Jacques Nienaber arriavnt au terme de son bail. Celui qui a remplacé Rassie Erasmus à la tête des Springboks a subi deux revers face à l'Irlande et la France en novembre et n'a pas remporté le Rugby Championship. De quoi fragiliser sa position ? La Coupe du monde sera le grand révélateur.

International - Jacques Nienaber (Afrique du Sud)
International - Jacques Nienaber (Afrique du Sud) Steve Haag / Icon Sport

Chez les Bleus, Fabien Galthié devrait prolonger son contrat avec le XV de France mais le sélectionneur n'a toujours pas signé son contrat. Arrivé en 2019, l'ancien entraîneur de Toulon et son staff ont permis aux Bleus de se reveler et de réaliser le Grand chelem en 2022. Si Laurent Labit, Karim Ghezal et Thibault Giroud partiront à l'automne 2023, Laurent Sempéré viendra renforcer le staff des Bleus en tant qu'entraîneur des avants. La question de l'entraîneur des arrières se pose alors.

Alors que Pierre Mignoni a décliné le poste, l'actuel sélectionneur de l'Écosse, Gregor Townsend s'est proposé pour prendre en main les trois-quarts français. Par effet domino, le XV du Chardon pourrait donc être amené à chercher un nouveau sélectionneur... 

Profitez de la nouvelle application Rugbyrama !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS

• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android