• Top 14 - Levani Botia (La Rochelle)
    Top 14 - Levani Botia (La Rochelle) Icon Sport

Top 14 - L'opinion de La Rochelle-Toulouse : Botia, le jour et la nuit

Par Romain Asselin
Le | Mis à jour

TOP 14 - Levani Botia a été royal face au Stade toulousain au poste de flanker. Un replacement en troisième ligne qui a permis au Fidjien d'être capital en défense...

Cela faisait un petit moment que Deflandre n’avait pas entonné son nom. Vous savez, les fameux "Botia, Botia, Botia !" si souvent descendus des tribunes par le passé. Son ovation à sa sortie, juste avant l’heure de jeu, en dit long sur la métamorphose du Fidjien en l’espace de quinze jours. On l’avait laissé moribond et apathique au soir de la défaite à domicile face à Bordeaux-Bègles. En se resignant à conclure dans ces mêmes colonnes que ce costume de premier centre devenait taillé trop grand pour lui. Mais avec de la suite dans les idées.

\ud83d\udd1d Un pack rochelais supérieur, Dulin rassurant et le Stade rochelais aura mis fin à sa vilaine série contre Toulousehttps://t.co/PEr7wEeada

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 8, 2023

Quand, dans le même temps, certains hasardeux supporters, à la mémoire bien courte, l’envoyaient déjà presque… à la retraite. Figurez-vous qu’on l’a retrouvé saignant, comme escompté, à la faveur de ce repositionnement tant attendu. Redescendu (enfin) en troisième-ligne - pour la première fois depuis février 2020 mais à un poste de flanker en passe d’être adopté en sélection - c’est peu dire que "Lep’s" a (enfin) fait du Botia, cet athlète si craint par les défenses adverses.

Face à Toulouse, le colosse au bandeau n’a pas gratté, non. Il a chassé. Demandez donc à Romain Ntamack (17e) et Dimitri Delibes (53e), qui ont goûté au tampon à la sauce fidjienne. Surtout, magnifié par ce numéro 6 (ou 7) que Patrice Collazo lui avait délégué en 2016 et 2017, jusqu’à sa grave blessure au genou en quart de finale de Champions Cup, Levani Botia a mis le foutoir dans l’organisation offensive rouge et noire, avec ses innombrables montées en pointe à l’origine de ballons de récupération. Dont un, au retour des vestiaires (42e), qui aurait mérité meilleur sort. Qu’on se le dise, Botia, de centre à flanker, c’est le jour et la nuit.

[Top 14\u2694\ufe0f] Le Stade rochelais corrige le leader toulousain \ud83d\udca5

Le film du match \ud83d\udc49 https://t.co/ZL6p8XuhGk pic.twitter.com/tWpsCmFT5I

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 7, 2023