• Satisfait de la victoire de son équipe face à Bayonne (23-15), le demi de mêlée de l’UBB Maxime Lucu a tout de même voulu être méfiant pour l’avenir du club.
    Satisfait de la victoire de son équipe face à Bayonne (23-15), le demi de mêlée de l’UBB Maxime Lucu a tout de même voulu être méfiant pour l’avenir du club. Icon Sport

Top 14 - Maxime Lucu : "Il ne faut pas oublier d’où l'on vient"

Par Yanis Guillou
Le | Mis à jour

TOP 14 - Satisfait de la victoire de son équipe face à Bayonne (23-15), le demi de mêlée de l’UBB Maxime Lucu a tout de même voulu être méfiant pour l’avenir du club. Même si Bordeaux est sur une bonne dynamique, il ne faut pas s’enflammer. 

C’était un match où vous avez beaucoup utilisé le jeu au pied. Un match fait pour vous ?

Il y avait un peu de pluie avant le match et le terrain était un peu mouillé. Bayonne arrivait avec ce système et cette stratégie aussi. On sait qu’ils sont très forts là-dedans avec Maxime Machenaud et Camille Lopez. Il ne fallait pas s’exposer chez nous. Dès qu’on l’a fait un peu, on s’est mis en danger. Et on a vu que dans tout le match, à part les cinq dernières minutes, ils n’ont pas forcément eu les munitions dans notre camp parce qu’on a respecté ce plan de jeu. Ce n’est jamais le plus beau rugby mais il fallait rentrer dans ce jeu-là pour sortir vainqueur.

Comment trouvez-vous le "50-22" qui amène l’essai de Yoram Moefana ?

On cafouillait un peu chez nous et je vois que le 14 de Bayonne ne fait pas forcément la couverture. J’ai vu l’espace et j’ai tapé pour trouver l’espace et pas forcément la touche. Après, j’ai eu la chance des rebonds. Le petit Loulou (Bielle-Biarrey), on lui dit souvent de chasser, il joue la touche vite et c’est ça qui nous met dans le match d’entrée.

Vous sortiez de deux gros combats face à La Rochelle et Montpellier. Vous manquiez d’énergie en fin de match ce samedi ?

Ce qui nous a manqué, c’est de l’agressivité, notamment en défense. On les laissait trop jouer devant notre défense. C’est une équipe qui est costaude devant donc ils se sont servis de ces ballons pour avancer. C’est là que je trouve qu’on n’a pas forcément été très bon.

Bordeaux-Bègles s'impose face à Bayonne dans son antre de Chaban-Delmas !

Le film du match > https://t.co/gZdahXlzPF pic.twitter.com/0dSHVxl8ha

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 7, 2023

Vous avez eu une crainte à la fin ?

Forcément, car si Dolhagaray transforme le dernier essai, ce n’est pas la même chose. Il reste une possession qu’on aurait jouée avec la peur. C’est pour cela que j’étais énervé contre les mecs : on a tout bien fait pendant 70 minutes, mais si pour le premier essai ça arrive, je n’accepte pas le fait qu’on laisse jouer ces mecs-là, alors qu’on a mis la pression tout le match, notamment sur les extérieurs. J’étais énervé plus que craintif mais quand il a raté la pénalité, j’ai eu un ouf de soulagement.

Vous êtes virtuellement troisièmes, ça fait du bien ?

Oui. On est sur un quatre à la suite en top 14. On sait qu’il y a cinq ou six semaines, on était dans le dur et c’était normal parce qu’on ne jouait pas forcément bien au rugby. On était englués et on n’arrivait pas à avancer. Je pense que la victoire à La Rochelle nous a fait beaucoup de bien, tout comme la réception des deux matchs pour confirmer. Oui, nous sommes dans une bonne dynamique mais nous ne sommes qu’en janvier. On sait qu’après la coupe d’Europe, il y a deux déplacements aussi. Il ne faut pas oublier d’où on vient. C’est important aussi de replacer Bordeaux dans le bon championnat.

TOP 14 - Revivez le live du match Bordeaux-Bègles - Bayonne