• Pro D2 - Face à Rouen, le SUA a montré une nouvelle version de son jeu offensif
    Pro D2 - Face à Rouen, le SUA a montré une nouvelle version de son jeu offensif Icon Sport - Icon Sport

Pro D2 - Face à Rouen, le SUA a montré une nouvelle version de son jeu offensif

Par Mathieu Vich
Le | Mis à jour

PRO D2 - Le départ de Manny Edmonds et la prise de poste de Raphaël Lagarde semble déjà avoir porté ses fruits du côté d’Armandie. Vendredi soir, le SUA a envoyé beaucoup de jeu, pour la première fois de la saison. Encourageant avant le choc à Vannes.

Depuis le début de l’exercice en cours, le SU Agen peine sur le plan offensif a mettre ses adversaires en difficulté. La nomination de Raphaël Lagarde en tant que coach des trois-quarts combinée au rapprochement du terrain de Bernard Goutta n’y sont pas étrangers. "Lorsque ta mêlée avance, que ta touche est en place, tu avances. Nous ce qu’on voulait ce soir (vendredi), c’était toucher nos ailiers. On l’a un peu forcé tout au long de la semaine. Mais en touchant les ailes, cela permet aux gros de se replacer et ça devient tout de suite plus facile" analyse le nouvel entraîneur en herbe, Raphaël Lagarde.

Clément Martinez confirme : "On se rend compte que tous les matchs gagnés cette saison l’ont été quand la conquête a été (presque) parfaite. Tous ceux perdus, c’était le contraire".

Le talonneur s’est d’ailleurs offert un sacré raide solitaire puisqu’il a inscrit un essai de quarante mètres, déposant des trois-quarts et le pilier Fournier au passage. Les trois autres essais ont été bien mieux amenés. Déjà, le premier de Kolinio Ramoka est intervenu après une action de soixante mètres et une percée d’Harry Sloan. Soit le premier franchissement de l’année du centre anglais. 

Le troisième fait lui suite à une mêlée enfoncée. Tévita Railevu a conclu une action en première main. Une première cette saison là-aussi. "C’est un lancement que l’on maîtrise à l’entraînement. Ce soir, il est passé. C’est une bonne chose. Mais on l’a en stock depuis le début de la saison", sourit Thomas Vincent.

Vannes, c’est déjà jeudi

L’ultime essai, quant à lui, intervient après une nouvelle mêlée maîtrisée. Bref, le SUA a assuré le spectacle, oui, mais s’est surtout rassuré sur sa capacité à tenir le ballon.

Rien ne dit pour autant que la stratégie sera la même à Vannes. Mais les Agenais ont en tout cas quelques jours pour préparer la rencontre. "Il faut vite basculer. Heureusement, on a un outil ici à Agen qui nous permet de bien récupérer et rapidement" confirme Raphaël Lagarde.

Si Bernard Goutta assure que son groupe est en mode "commando" lors de ce bloc de deux rencontres, il devra rapidement se focaliser sur le choc en Bretagne. Mais l’avantage, c’est qu’Agen a repris confiance. Et qu’il a retrouvé le Top 6.