• Fabien Gengenbacher s'est montré satisfait du match nul du FCG sur la pelouse de Provence Rugby.
    Fabien Gengenbacher s'est montré satisfait du match nul du FCG sur la pelouse de Provence Rugby. Icon Sport

Pro D2 - Fabien Gengenbacher : "C’était un match de phase finale face à Provence Rugby"

Par Mathias Merlo
Le

En conférence de presse, après le match nul concédé par son équipe après la sirène sur la pelouse de Provence Rugby (23-23), Fabien Gengenbacher a estimé que ses joueurs n’ont pas été récompensés à la suite d’une belle partition, dans un match relevé.  

Quels sentiments prédominent après ce match nul arraché par Provence Rugby ?

Il y a deux sentiments qui se mêlent. Il y a un sentiment d’injustice, c’est lié aussi à la déception. Avec la production des garçons, ça méritait une victoire. J’ai beaucoup de respect pour Provence, et notamment son staff. On n’a toujours pas battu cette équipe sur les cinq dernières rencontres. J’espère qu’on se recroisera en fin de saison. Dans ce match, on a montré notre état d’esprit, nous sommes des compétiteurs. Il y avait beaucoup d’attente avec le contexte, et cette nouvelle tribune. Les garçons ont été présents. Ce sont deux points de pris, chez un prétendant au Top 6. Ce sont deux points gagnés, on en a perdu ailleurs.

Comment avez-vous vécu ces six minutes après la sirène, avec ce scénario cruel ?

Je suis resté sur le contest de mon droitier. Il aurait mérité d’être récompensé. J’ai vécu ça avec une forte attente. Je n’ai pas vu l’image. Ça se joue à un cheveu. Les garçons n’ont rien lâché. Il va y avoir beaucoup de bobos après un tel combat. C’est une déception pour eux.

Au-delà du résultat, est-ce que Grenoble n’a pas été en mesure de gagner cette rencontre avant la sirène avec notamment un peu plus de réalisme offensif ?

On pointe souvent les points négatifs (sourire). Toutes les équipes essaient de nous mettre à défaut. On a eu un bon nombre d’opportunités. Cette production offensive est un acte de progrès. On a mis en place des évolutions, et nous avons livré une bonne partition. Mais, oui, on doit être plus efficaces dans la zone de marque. Ça reste quand même un match complet face à une grosse équipe. C’était un match de phase finale face à Provence Rugby, et on va pouvoir bâtir dessus.