• Sébastien Chabal est dans la tourmente depuis ce vendredi soir.
    Sébastien Chabal est dans la tourmente depuis ce vendredi soir. Icon Sport

"Je n'ai pas eu de gratuité ou de tarifs préférentiels" : Sébastien Chabal se défend après les accusations

Par Vincent Franco
Le | Mis à jour

FAITS DIVERS - Sébastien Chabal est dans la tourmente depuis ce vendredi soir. L'ancien troisième ligne international (62 sélections) est soupçonné d'avoir participé à un trafic de billets concernant la Coupe du monde 2023. Il aurait acquis une centaine de places pour le Mondial sui se déroulera en France. L'homme de 45 ans s'est défendu auprès de l'AFP, expliquant qu'il n'y avait aucune irrégularité.

Ambassadeur de France 2023, Sébastien Chabal fait la une de l'actualité malgré lui depuis ce vendredi soir. En effet, selon une information du Parisien, l'ancien joueur de Bourgoin est soupçonné d'avoir acquis une centaine de billets pour la prochaine Coupe du monde. Problème, tout salarié du comité d'organisation a son nombre de places limité à huit normalement.

Alors Chabal s'est expliqué à l'AFP ce samedi matin, sans nier l'achat de ces billets : "Oui, j'ai bénéficié d'un accès privilégié pour acheter plus de billets que ce qu'il est possible de faire par une seule personne. Mais c'est seulement en raison de mon statut d'ambassadeur de France 2023"

Celui qui a disputé le Mondial 2007 avec les Bleus a ensuite poursuivi : "Je n'ai pas eu de gratuité ou de tarifs préférentiels. Et non, je n'entends pas faire de bénéfices. Il est évident que ces places ne sauraient être revendues par ceux qui en bénéficieront. Il est tout aussi inenvisageable qu'elles puissent servir à des opérations commerciales."

 

Téléchargez la nouvelle application Rugbyrama !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS (https://apps.apple.com/fr/app/rugbyrama/id963173474)
• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android (https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.midol.rugbyrama&hl=fr&pli=1)