• La percussion de Van der Merwe face à Lakafia lors de Brive - Toulon.
    La percussion de Van der Merwe face à Lakafia lors de Brive - Toulon. Icon Sport - Icon Sport

Brive réalise la passe de trois face à Toulon

Le | Mis à jour

Top 14 - Grâce à un grand Enzo Hervé, auteur de 21 points, Brive a fait tomber un pâle Toulon (26-17), qui plonge en plein doute et s'éloigne du top 6. Avec la défaite de Pau face à Lyon, les Coujoux reviennent à deux points de la 12e place. 

Avec Patrice Collazo, son nouvel entraîneur, Brive reste à 100% de succès. Pour la première fois de la saison, Brive enchaîne une troisième victoire de rang en Top 14. Après Clermont, et Lyon, le CAB s’est offert le scalp de Toulon, qui connaît une mauvaise passe avec un deuxième revers de rang à l’extérieur. Avec ces quatre points supplémentaires, les Coujoux reviennent sur les talons de Pau, défait au Hameau par Lyon (12-21). Il n’y a plus que deux unités d’écart pour la belle 12e place, qui assure un maintien.

A lire aussi : Top 14 - Revivez le live du match Brive - Toulon

Et dans un vrai match d’hiver, c’est Brive qui a fait plier Toulon (26-17). Aux grandes envolées, les deux équipes ont préféré le jeu restrictif alors que les conditions étaient bonnes. Malgré tout, avec la confiance accumulée ces dernières semaines, Brive a tenté un peu plus de déplacer le ballon avec un brin d’envie en supplément. En première période, la bande à Collazo s’est montrée maladroite dans la zone de marque en multipliant les en-avants, et les précipitations. Sur le reculoir, pour éviter d’encaisser un essai, Toulon s’est mis de nombreuses fois à la faute. Avec huit fautes, et un carton jaune récolté par Salles, les Varois ont fait flamber le compteur des pénalités. Serein dans l’exercice face aux perches, Enzo Hervé a empilé douze points pour permettre aux siens de mener à la pause (12-9).

Si Toulon a encore connu une après-midi difficile sur les touches offensives (2 ballons perdus en première période), les équipiers de Bastareaud ont relevé le curseur en mêlée. Par trois fois, les Coujoux ont été contraints d’écrouler l’édifice. A défaut d’avancer et de proposer du jeu à la main, ce qui pose forcément question à mi-saison, les pensionnaires de Mayol ont avancé par le biais du pied de Biggar. Justement, l’ouvreur varois, à l’image d’Hervé, s’est montré parfait en inscrivant trois pénalités. Finalement, la bande à Mignoni et Azéma pouvait même être heureuse d’être tout proche de l’hôte du jour au retour aux vestiaires.

Karkadze délivre Brive 

Ragaillardis par les mots du staff, les Brivistes ont pris leur revanche en mêlée. La seule force varoise s’est effritée, et les Coujoux ont donc mis la mainmise sur la partie. En cinq minutes, Hervé a offert le premier break de la partie aux siens (18-9). Biggar a longtemps essayé de limiter la casse avec un 100% au pied, mais l’indiscipline toulonnaise est restée un fardeau à Amédée-Domenech (21-12).

A l’heure de jeu, les Varois ont enfin décidé de changer leur fusil d’épaule en tapant une pénaltouche. Un choix immédiatement gagnant car à la suite d’une charge dévastatrice d’Isa, Salles, en bout de ligne, a été en capacité de marquer le premier essai de la partie. Biggar, en coin, a connu son premier échec (21-17). Match relancé ? C’est bien mal connaître la fougue de Brive. Par le biais de sa charnière Abadie – Hervé, les Coujoux ont mis sous pression avec le pied leurs adversaires. Gigashvili, Rebbadj, Isa and co ont été coincés.

A lire aussi : Top 14 - Abadie et Muller en dynamiteurs, Etrillard et Tolofua en difficulté : Le baromètre de Brive-Toulon

Dans un stade chauffé comme jamais, à deux minutes du terme, Karkadze a montré sa puissance et sa dextérité pour enfoncer la tête des Rouge et Noir. Sur une charge, le Géorgien a résisté à ses adversaires avant de pivoter dans l’en-but (26-17). Toulon a eu la balle pour accrocher un point de bonus défensif. Mais, Gigashvili est parti percuter directement un de ses partenaires. Un symbole d’un Toulon brouillon, à l’opposée d’un Brive qui renaît de ses cendres. Après la coupure européenne, Brive se rendra à Bayonne. Pour le RCT, il faudra absolument réagir à Mayol, face à Pau.