• Montauban a obtenu un bonus intéressant sur la pelouse d'Aguiléra
    Montauban a obtenu un bonus intéressant sur la pelouse d'Aguiléra Icon Sport

Pro D2 - Montauban, un bonus à confirmer après Biarritz

Le | Mis à jour

Revenu de la Côte basque avec un bon point de bonus défensif, Montauban va devoir, dès le week-end prochain, montrer un visage similaire s’il veut, au plus vite, s’éloigner de la zone rouge.

On ignore à quelle place du classement se trouvera Montauban ce soir, après les rencontres du vendredi. Si Carcassonne (qui reçoit Colomiers) et Soyaux (qui accueille Nevers) l’emportent, les Montalbanais (actuellement treizièmes) retrouveront une avant-dernière place qu’ils avaient quittée avant les fêtes de Noël. Et un tel classement contrasterait sérieusement avec la belle prestation qu’ils ont réalisée jeudi soir à Biarritz, où ils se sont inclinés (20-17) après une pénalité réussie par Baptiste Germain (80+2e).
Au Pays basque, bousculés sur l’entame de la première puis de la seconde période, bien que menés 17-3 en début de deuxième mi-temps, les joueurs de Pierre-Philippe Lafond ont su rattraper leur retard et embêter un prétendant à la remontée jusqu’au bout du temps additionnel. “Les Biarrots nous ont mis 45 points à domicile à l’aller, c’était une belle déculottée, rappelait l’arrière de Montauban, Jérôme Bosviel, après la partie. Ce soir, en venant à Biarritz, nous voulions l’emporter et vraiment montrer notre vrai visage. Il n’y avait pas de revanche par rapport à l’aller. Ils sont deuxièmes, nous quatorzièmes. Nous sommes à notre place. Mais nous sommes revenus, les gros ont fait un gros boulot. Sur la physionomie du match, je pense que le nul aurait été mérité. On finit deux fois dans l’en-but avec zéro essai, mais félicitations à Baptiste Germain pour la pénalité de la gagne. Je pense qu’on a tendu le bâton pour se faire battre.” Ici, l’arrière de l’USM fait référence aux mauvaises sorties de camp à des moments du match. Avec une meilleure gestion dans ce domaine, les siens auraient très certainement ramené deux points d’Aguiléra. Mais un, c’est déjà bien.

Bosviel : “J’espère que ce n’est pas qu’un pétard mouillé”

Dans une course au maintien où chaque point - comme souvent - comptera, les Sapiacains ont entamé 2023 en affichant un visage positif à l’extérieur. “À la 76e, quand Bastien Guillemin intercepte, on peut gagner le match, avouait Bosviel face à la presse. Sur la physionomie du match, bien sûr, nous sommes déçus de ne ramener qu’un bonus défensif. Mais sur l’ensemble de la saison, c’est un bon point de pris. À l’instant T, il fait du bien, on va s’en contenter.” Désormais, l’objectif, pour les vert et noir, sera de confirmer et d’accrocher une victoire dans sept jours, lors de la réception de Provence, et face aux Aixois, tout autre résultat qu’un succès sera une contre-performance, c’est une certitude. “Après la victoire à Colomiers (19-23, mi-novembre, NDLR), nous avons dit que notre saison était enfin lancée, puis on s’est cassé les dents face à Vannes une semaine plus tard, prévenait Bosviel, auteur de douze points à Aguiléra. Là, j’espère juste que, ce soir, ce n’est pas qu’un pétard mouillé et que l’année 2023 sera meilleure que 2022 pour Montauban. Il faut valider ce bon point, la semaine prochaine face à Aix-en-Provence.” D’autant qu’après la nouvelle coupure d’une semaine, les Montalbanais iront ensuite défier, fin janvier, une équipe de Massy bonne dernière, et déjà distancée. En résumé ? Les coéquipiers de Maxime Mathy vont vivre un mois de janvier plus qu’important dans la course au maintien en Pro D2.