• Retière : "Les supporters rochelais savent que je les adore"
    Retière : "Les supporters rochelais savent que je les adore" Icon Sport - Icon Sport

Top 14 - Arthur Retière : "Les supporters rochelais savent que je les adore"

Le | Mis à jour

L'ailier Arthur Retière a passé six saisons à La Rochelle et fut l'auteur de l'essai décisif à l'ultime minute de la finale de Champions Cup en mai dernier, qui a offert le titre européen aux Maritimes. Arrivé à Toulouse l'été passé, il fera son retour à Marcel-Deflandre samedi soir... 

Que représente à vos yeux le retour à La Rochelle qui aura lieu samedi ?

J'ai passé six ans à La Rochelle, ça va me faire remonter de nombreux souvenirs. J'ai encore beaucoup d'amis là-bas et ce sera bizarre de jouer contre eux.

\ud83d\udd1b Premier entraînement de l'année, pour préparer #SRST \ud83c\udfc9 pic.twitter.com/tb8AcKpvcM

— Stade Toulousain (@StadeToulousain) January 3, 2023

Au-delà des amis, ce sont aussi les retrouvailles avec le stade Marcel-Deflandre...

On sait que le public est très fort. Il faut aussi qu'on fasse abstraction de cela et qu'on reste dans notre bulle pour faire un gros match. 

Vous attendez-vous à un accueil particulier de ce public ?

Je n'en sais rien, il faut demander aux supporters (sourire). Ils savent que je les adore parce que c'est un très beau public.

Ils se souviennent sûrement de votre essai décisif en finale de Champions Cup. Il y a peu de chance que vous soyez mal accueilli...

Je ne pense pas non plus, surtout que j'ai toujours tout donné quand j'étais à la Rochelle. Maintenant, j'ai changé de club et je donne aussi tout pour Toulouse. Mais j'espère vraiment que les supporters ont gardé un bon souvenir de moi.

Donnez-vous quelques conseils à vos entraîneurs ou vos coéquipiers ?

Non, rien du tout. Tous les matchs sont filmés, donc on s'attend forcément à ce que les adversaires vont faire. On étudie cela de près.    

Vous avez connu quelques pépins physiques en fin d'année 2022. En êtes-vous débarrassé ?

C'était assez compliqué en fin d'année, avec un K.O. à Lyon puis quelques douleurs au genou. Aujourd'hui, ça va. J'ai fait un match dimanche dernier où je me suis senti plutôt bien. Il faut que j'enchaîne et que j'évite les blessures. 

Cette victoire à Clermont a-t-elle apporté de la sérénité dans le groupe ?

On fait un très bon match sur le plan collectif. Il faut s'en inspirer pour la suite et pour aller plus loin. 

?????????? \ud83c\udfc1\ud83c\udf86

Les Rouge et Noir s'imposent avec le bonus offensif face à l'ASM, au Michelin, pour la 1ère en 2023 ! ?#ASMST pic.twitter.com/mCRywP4e7j

— Stade Toulousain (@StadeToulousain) January 1, 2023

Vous êtes-vous fait tirer l'oreille sur une occasion d'essai où vous nous faites pas la passe à l'approche de l'en-but ? 

Non, je ne me suis pas fait tirer l'oreille car c'était dur à jouer mais j'ai manqué de lucidité. Il fallait que je fasse la première feinte de passe mais j'aurais dû revenir vers Paul (Graou) pour lui donner, au lieu de partir vers la gauche. 

Sentez-vous une certaine maturité dans le groupe, qui tourne beaucoup cette saison ?

On doit garder la même envie et les mêmes objectifs. Même si ça tourne, il faut qu'on reste réguliers dans les performances. C'est pour cela qu'on s'entraîne à quarante, pour conserver cette émulation et ce niveau d'énergie. On s'aide beaucoup durant la semaine et il n'y a pas de concurrence malsaine.  

On parle beaucoup de la malédiction rochelaise contre Toulouse, avec huit défaites d'affilée. Quand vous étiez dans cette équipe, cette série pouvait-elle avoir un impact ?

Forcément, ça jouait. On avait envie de battre Toulouse, ce qui se faisait de mieux en France. Il y avait une sorte de revanche à chaque fois. Maintenant, j'espère que ça va continuer (rires). Ici, on essaye plutôt de se concentrer sur nous. 

Le retour de Paul Graou, à la mêlée, vous fixe peut-être un peu plus à l'aile. Cela change-t-il votre manière d'aborder les matchs ?

 Non, pas grand-chose. J'ai toujours joué aux deux postes, et j'essaye vraiment d'être assez complémentaire sur les deux. Même si ce n'est pas simple, car les attentes et les courses dont différentes. J'essaye de le travailler et de faire le maximum. Là, je suis davantage repositionné à l'aile, donc je pense plus à mon boulot sur ce poste. 

Antoine Dupont, Julien Marchand et Anthony Jelonch seront en vacances pendant le déplacement du Stade toulousain à La Rochelle.https://t.co/fVSdqiIjoW

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 3, 2023