Vincent Clerc défie Camacho lors de France-Argentine - 17 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

XV de France - Vincent Clerc : "Le Mondial 2015, mon dernier objectif"

Clerc: "Le Mondial 2015, mon dernier objectif"

Par Hélène Brasseur
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/07/2014 à 13:09 -
Par Hélène Brasseur - Le 14/07/2014 à 13:09
Alors que Toulouse a commencé sa pré-saison, Vincent Clerc veut oublier les péripéties de la saison passée, compliquée aussi bien pour lui que pour son club. Sa grave blessure à un genou est désormais derrière lui. Dans Midi Olympique, l'ailier repart plein d'optimisme, et avec des objectifs bien précis en tête, et parmi eux, le rêve d'un retour sous le maillot Bleu pour la Coupe du monde.

La saison 2013-2014 ne fait certainement pas partie de celles que le Stade toulousain rangera dans les bons souvenirs. Longtemps bousculé, le club le plus titré du rugby français n’aura jamais dépassé le cap des quarts de finale (ou barrages), que ce soit en Top 14 ou en Coupe d’Europe. De ces phases finales terminées trop tôt, Vincent Clerc n’aura été qu’un simple spectateur, ayant été trop juste physiquement pour affronter le Munster ou le Racing. Cela peut se comprendre, après une saison passée en grande majorité hors des terrains, à soigner sa grave blessure au genou droit (rupture des ligaments croisés).

" Je repars à 100% des mes moyens"

Aujourd’hui, le joueur star de l’effectif toulousain fait comme son club : il remet tout à plat. Finis la rééducation et les pépins physiques. C’est l’heure de prendre un nouveau départ, et d’entamer cette saison avec un capital confiance gonflé à bloc : "Je suis plein de fraîcheur. J’ai repris en février, voilà déjà cinq mois déjà, et j’ai pu enchaîner quelques matchs. Au niveau de la confiance en mon genou, je n’ai plus aucune appréhension, tout est nickel. Si j’ai ressenti un peu un contrecoup en fin de saison dernière, c’est parce qu’il fallait digérer ma longue préparation. Je repars à 100% de mes moyens, pour une saison normale.", a-t-il indiqué dans les colonnes de Midi Olympique. Un nouveau départ que le Stade toulousain n’a plus l’habitude de prendre de la sorte. Car, il y a bien longtemps que l’on n’avait pas vu les Rouge et Noir reprendre aussi tôt le chemin des terrains pour entamer leur pré-saison.

Mais alors que cette reprise anticipée pourrait encore inspirer des regrets quant à la fin de saison trop précoce de Toulouse, l’ailier international préfère en retirer du positif. Pour lui, c’est clairement un mal pour un bien, et la motivation du groupe n’en est que plus forte : "C’est la première fois de ma carrière professionnelle que je reprends une saison de la sorte. C’est assez bizarre de prendre ses congés d’été aussi tôt, mais, au final, tout le monde était content de se retrouver et d’attaquer le boulot'.  Bien évidemment, la hâte de retrouver la compétition se fait réellement sentir, mais aussi l’envie de prouver et de redorer le blason du Stade toulousain. Vincent Clerc ne veut plus d’une équipe trop incertaine, mais d’un groupe "performant", qui inscrit les victoires dans la durée ("enchaîner les matchs en démontrant des progrès à chaque sortie").

Vincent Clerc - Toulouse - 30 mars 2013
Vincent Clerc - Toulouse - 30 mars 2013 - DPPI

" Les gens peuvent penser ce qu'ils veulent : dans mon coin, je me donne les moyens de relever ce challenge"

Avec Vincent Clerc, difficile de passer à côté de sa brillante carrière au sein du XV de France. Et la Coupe du Monde se rapprochant de plus en plus, une question est dans toutes les têtes : a-t-il mis le XV de France de côté ? Et à cela, il répond sans langue de bois, comme il l'avait déjà fait en janvier sur notre site, au moment de son retour à la compétition. "Le XV de France, on en rêve toujours", confie-t-il dans le Midi Olympique. On ne peut plus clair ! L'international français n'avait pas caché son désir de participer à la dernière tournée en Australie, ce qui ne s'est pas fait, et ce n'est sans doute pas plus mal, comme il le dit lui-même : "On a toujours envie d'être en Bleu, bien sûr, mais il était probablement plus intelligent de rester à la maison."

Un rendez-vous manqué, mais peu importe. C'est reculer pour mieux sauter, car le "serial-marqueur" tricolore a une échéance encore bien plus prestigieuse en tête, et ne s'en cache pas: il veut participer à ce fameux Mondial, qui aura lieu en 2015 en Angleterre. "C'est mon dernier objectif. D'un point de vue physique, au vu de mes tests de vitesse, d'endurance ou d'explosivité, tous les voyants sont au vert." Vincent Clerc se sent prêt à relever ce défi, malgré la concurrence au poste et ses trente-trois ans : "Les gens peuvent penser ce qu'ils veulent : dans mon coin, je me donne les moyens de relever ce challenge, en mettant toutes les chances de mon côté." Ce que l'on peut lui souhaiter aujourd'hui, c'est que cette nouvelle saison avec Toulouse lui permette d'atteindre cet objectif qu'il s'est fixé.

Vincent Clerc de retour avec le Stade toulousain - 25 janvier 2014
Vincent Clerc de retour avec le Stade toulousain - 25 janvier 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • le ch@17/07/2014 23:42

    je te parle pas d un joueur en particulier , je te dit simplement qu il existe et qu il exister des joueur capable d un coup de génie faire la différence a eux seul , cf Heymans c était un exemple..... Huget est peu être un des plus rapide a son poste c est tout ...

  • PouletFrites3817/07/2014 23:21

    et puis ce que je voulais dire, c'est qu'il faut faire avec son temps... un joueur bon en 2009 ne l'ait plus forcément en 2014... exemple : Medard... cette saison, il a pas affiché le haut niveau, peut-être a-t-il fait son temps, peut-être Clerc est-il toujours l'un des meilleurs (à voir cette saison, mais je pencherai plutot pour un AILIER, jeune de préférence)

  • PouletFrites3817/07/2014 23:17

    ou des joueurs à un poste inhabituel...