XV de France

XV de France: Une charnière et des promesses

Après une première association réussie face à la Nouvelle-Zélande la semaine dernière, la charnière du XV de France Morgan Parra-Rémi Tales a montré samedi face aux Tonga l'étendue de ses possibilités.

 
Bleus: Une charnière et des promesses - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

Petit à petit, le duo Parra-Tales s'installe à la charnière du XV de France. Les deux joueurs présentent tous les signes de la complémentarité: l'expérience de Parra (53 ans sélections depuis 2008) et la découverte du niveau international de Talès (4 sélections depuis juin), le gabarit "gaillard" du Castrais (1,86 m, 93 kg) et celui plus léger du Clermontois (1,80 m, 82 kg), le pied droit de l'ouvreur et le gauche du demi de mêlée, la précision dans les tirs au but de Parra alors que le champion de France bute peu... Face aux Tonga, leur partition commune a été encore plus juste que face aux All Blacks où ils avaient montré quelques carences, notamment dans le jeu au pied. "La charnière a été mieux encore dans le jeu, les prises de décision, l'occupation du terrain... Morgan a pris beaucoup plus de jeu à son compte avec un jeu au pied de pression de grande, grande qualité", a souligné dimanche le manager du XV de France Philippe Saint-André.

En l'espace de cinq minutes, les deux joueurs ont affiché leurs intentions et mis les Bleus sur de bons rails avec un petit jeu au pied de Parra qui a amené la première pénalité (2e), suivi d'une diagonale au pied au cordeau de Talès pour le premier essai de Sofiane Guitoune (6e). "Une semaine d'entraînement en plus, ça change beaucoup de choses. Pouvoir faire un match de plus, ça aide. Et puis, vous savez, c'est facile de jouer avec un joueur comme Parra", explique Rémi Tales.

Tales prend de l'avance

Dans la volonté du trio d'entraîneurs nationaux de travailler dans la continuité avec un axe 2-8-9-10-12-15, le coeur de cette "colonne vertébrale" - la neuvième association différente essayée par Saint-André - donne pour l'instant satisfaction. Cet automne, Morgan Parra apparaît plus que jamais en pleine possession de ses moyens. Ses choix de jeu judicieux et sa réussite au but (16 points, à 6 sur 7 au pied) sont des points d'ancrage du XV de France. "PSA" avait d'ailleurs estimé le week-end dernier que le Clermontois avait joué face aux All Blacks son meilleur match en Bleu depuis qu'il dirige le XV de France. Rémi Talès, qui affrontait pour la première fois une autre équipe que les All Blacks, a une nouvelle fois étalé sa solidité défensive en enchaînant plus d'une dizaine de plaquages pour arrêter les "autobus" tongiens lancés à pleine vitesse.

Toujours animé d'une volonté d'attaquer, son jeu de passe a été juste et parfaitement rythmé. Il n'a toutefois pas encore réussi à faire apprécier au plus haut niveau international l'utilité de son jeu au pied puissant, comme il le fait en Top 14. "On est quatre ou cinq à postuler au poste d'ouvreur, je ne pense pas qu'il y ait de numéro un", balayait cette semaine le Castrais, conscient de la sensibilité de son poste historiquement exposé aux critiques. Ses deux performances réussies lors de la tournée d'automne lui donnent toutefois de l'avance sur Camille Lopez (24 ans, 2 sélections), moins performant défensivement, Frédéric Michalak (31 ans, 67 sélections), de retour de blessure et toujours ballotté entre les postes de N.9 et N.10, ou François Trinh-Duc (27 ans, 48 sélections), très peu utilisé par l'encadrement. Sous la direction d'entraîneurs soucieux d'installer des joueurs en vue de la Coupe du monde 2015, la charnière Parra-Talès peut se dessiner un destin commun.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |