Icon Sport

XV de France - Quand Thierry Dusautoir est devenu le "Dark Destroyer" avec David Ellis

Quand Dusautoir est devenu le "Dark Destroyer"...

Le 25/12/2015 à 10:02

BLEUS - David Ellis et Thierry Dusautoir se sont côtoyés de 2006 à 2011 au sein du XV de France et le plus Français des Anglais dévoile aujourd’hui quelques coulisses. Entre l’origine du surnom de "Dark Destroyer" et l’obtention du capitanat, David Ellis se souvient avec émotion des moments qui ont fait Thierry Dusautoir.

Voilà déjà trois semaines que Thierry Dusautoir a annoncé la fin de sa carrière internationale et l’on retrouve David Ellis au Matmut Stadium, en marge d’un match du LOU, pour discuter un peu par hasard du… "Dark Destroyer" ! Avec celui qui est entraîneur de la défense du club lyonnais depuis 2013, on pourrait parler des heures mais on ressent une émotion un peu particulière au moment d’évoquer "Thierry". D’ailleurs, il n’hésite pas à nous montrer l’album photo de son téléphone portable dans lequel est archivé une photo où on les voit échanger, lors d’un entrainement des Bleus.

Thierry Dusautoir en grande discussion avec David Ellis durant la Coupe du monde 2011

Thierry Dusautoir en grande discussion avec David Ellis durant la Coupe du monde 2011AFP

"The King is dead, long live the King !"

La première des choses, on veut tout simplement connaître les coulisses de ce surnom qui est apparu lors de la Coupe du monde 2007, juste après la fameuse victoire en quart de finale contre les All Blacks à Cardiff. Serge Betsen se blesse au bout d’à peine 5 minutes "et Bernard (Laporte) me dit que cela va être compliqué". Il rappelle alors que Thierry Dusautoir doit surtout sa présence dans le groupe du XV de France à la blessure d’Elvis Vermeulen notamment à cause d’un mauvais match à Lyon en 2006 contre ces mêmes All Blacks. Il poursuit. "J’ai dit : The King is dead, long live the King (Le roi est mort, vive le roi). Bernard n’a pas trop compris et m’a répondu : j’espère…" La suite, tout le monde l’a connaît, un essai et 38 plaquages !

"Il a fait le boulot en coinçant Collins, McCaw, Carter, etc." , insiste t-il. C’est en conférence de presse après la rencontre que ce surnom est né. "On me demandait qui était Thierry Dusautoir et l’on me disait que l’on ne l’avait jamais vu jouer comme ça et j’ai dit : c’est le 'Dark Destroyer' !" Un qualificatif qui parle tout de suite aux journalistes anglais mais moins à la presse française. "Les joueurs anglais le connaissaient bien. C’est le boxeur Nigel Benn dans les années 1990 en poids moyens. Benn, c’était le plus dur, le plus spectaculaire et un vrai tueur. C’était une bonne comparaison, les boxeurs ont un peu le même comportement que Thierry" , dévoile David Ellis.

Thierry Dusautoir (XV de France) face à la Nouvelle Zelande - 2007

Thierry Dusautoir (XV de France) face à la Nouvelle Zelande - 2007AFP

"Un capitaine, ce n’est pas quelqu’un qui organise la troisième mi-temps !"

David Ellis est resté onze ans (2000 à 2011) comme entraîneur adjoint de l’équipe de France et il a donc vu évoluer Thierry Dusautoir, jusqu’à ce qu’il prenne le brassard de capitaine en 2008. "Au départ, Marc Lièvremont voulait laisser Lionel Nallet capitaine mais il s’est blessé", avant une tournée dans l’hémisphère Sud qui verra Dusautoir honorer sa première titularisation en tant que capitaine lors d’une historique victoire à Dunedin face à la Nouvelle-Zélande. "Il (Marc Lièvremont) avait envie de mettre Thierry Dusautoir mais il se disait que ce n’était pas quelqu’un qui communique énormément. Moi je lui ai dit qu’un capitaine, ce n’est pas quelqu’un qui organise la troisième mi-temps, c’est quelqu’un qui montre la direction pour l’équipe sur le terrain". L’histoire débutait.

"C’était un capitaine irréprochable" , dit encore de lui David Ellis. L’Anglais, ancien troisième ligne à XIII, avoue un peu se reconnaître en lui. Celui que l’on surnommait "Le Petit Terminator" se souvient des débuts de Thierry Dusautoir à Bordeaux-Bègles en 2001. "J’ai fait un peu de travail avec lui contre le bouclier et tu sens qu’il avait quelque chose de plus par rapport aux autres, une explosivité au contact", se remémore t-il. "Dans le secteur défensif, c’était le joueur clé de l’équipe de France. Dans plusieurs victoires, Thierry a été formidable dans son boulot et a emmené l’équipe au plus haut niveau".

Thierry Dusautoir, le capitaine du XV de France

Thierry Dusautoir, le capitaine du XV de FranceAFP

"C’est un peu l’incroyable Hulk !"

Au moment où les hommages au joueur et à l’homme sont unanimes, le discret David Ellis voulait aussi saluer le personnage. Thierry Dusautoir, "c’est quelqu’un de vraiment timide, super gentil mais super différent sur le terrain. C’est l’incroyable Hulk ! Il prend un caractère complètement différent quand il franchit la ligne blanche. Ce n’est pas un grand communiquant mais si sur le terrain tu as un peu de doute, il fera le premier pas. C’est comme le militaire britannique. Ce n’est pas le leader qui est derrière en train d’organiser les choses, c’est le leader qui est devant et qui dit : 'je vais au combat, suivez-moi' !"

0
0