Icon Sport

Tournée d'automne - XV de France: la revanche dans la peau

La revanche dans la peau

Mis à jourLe 12/11/2014 à 11:26

Publiéle 12/11/2014 à 09:05

Mis à jourLe 12/11/2014 à 11:26

Publiéle 12/11/2014 à 09:05

Samedi soir, les Bleus retrouvent l'Australie au Stade de France. Les Wallabies avaient été les bourreaux des Français lors de la dernière tournée d'été. Des matchs encore dans toutes les têtes tricolores. Les joueurs du XV de France veulent laver l'affront.

Trois matchs pour autant de revers, avec deux corrections à la clé. La dernière tournée d'été du XV de France en Australie hante encore les esprits, au moment de retrouver les Wallabies samedi au stade de France. Parmi les rescapés, Nicolas Mas lance même le mot "traumatisme", pour évoquer ce souvenir. Le pilier montpelliérain assure d'ailleurs que si "une partie du groupe a vécu des choses négatives, les nouveaux font du bien car ils arrivent sans ces mauvais souvenirs".

Ainsi, le mot revanche est souvent revenu dans les discours des joueurs et du staff des Bleus, dans leur hôtel marseillais. Mais attention à ne pas se méprendre. La revanche ne concerne pas les Australiens. "Ce sentiment est envers nous-même. On s'en veut de ne pas avoir produit le jeu que l'on souhaitait et de ne pas avoir mis l'intensité défensive nécessaire face à une telle équipe. Samedi, on va se jeter corps et âme dans le bataille pour montrer autre chose", justifie Yoann Huget. Pour évoquer ces matchs en Océanie, Yannick Bru, entraineur des avants du XV de France, assure lui que tous "n'avaient pas été dignes du niveau du XV de France", parlant même d'un "non match" pour qualifier le dernier test de juin.

Nyanga: "Il nous a manqué beaucoup de choses en Australie"

De retour dans le groupe France depuis dimanche, Yannick Nyanga était du voyage en Australie. Le troisième ligne toulousain assure "ne pas trop regarder en arrière et que chaque match a son histoire". Cependant, il essaie de tirer du positif de ces trois rencontres. "Il nous a manqué beaucoup de choses. Mais on peut également gagner le deuxième test. Ce n'était pas un super match à regarder mais on ne passe pas loin".

Charles Olivion, lui, ne s'était pas fait croquer au pays de crocodile Dundee. Pourtant, le Bayonnais a lui aussi cette tournée en tête. "On a abordé plusieurs fois ces tests en Australie pendant les rassemblements, en se disant qu'il y avait des choses qui avaient été mal-faites. Il faut gommer ces erreurs et apprendre de ce vécu". Avides de reconquérir leur public en lavant l'affront australien, les Bleus veulent également enchaîner les bons résultats après leur succès face aux Fidji. Histoire que le traumatisme australien s'estompe et laisse place au rêve plutôt qu'au cauchemar.

La déception des joueurs français sur le banc - Australie France - 21 juin 2014
La déception des joueurs français sur le banc - Australie France - 21 juin 2014 - AFP
0 commentaire
Vous lisez :