Jonathan Pelissié - Montpellier toulouse - 8 septembre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
XV de France

XV de France, Jonathan Pélissié: "Je ne veux pas m'arrêter là"

Pélissié: "Je ne veux pas m'arrêter là"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/10/2013 à 09:35 -
Par Midi Olympique - Le 23/10/2013 à 09:35
Récemment convoqué chez les Bleus, le demi de mêlée du MHR Jonathan Pélissié fait partie des révélations du début de saison. Mais le joueur, à l'image de son club, traverse une semaine un peu difficile après la défaite à domicile en H Cup contre l'Ulster et avant le déplacement à Bayonne en Top 14.

Vous avez été appelé pour le stage de l'équipe de France, du 28 au 30 octobre à Marcoussis. Comment vous sentez-vous ?

Jonathan PELISSIE: Je suis très content et très fier de pouvoir participer à ce stage. C'était un moment très fort que de l'apprendre.

Vous y attendiez-vous ?

J.P.: Ce n'est pas forcément le genre de choses dont on s'attend qu'elles arrivent comme ça ! Mon nom circulait depuis plusieurs semaines mais j'essayais de ne pas trop y penser. J''essaie de toute façon de rester discret, d'éviter tout l'entourage médiatique et ce genre de choses, pour ne pas être perturbé. Ça m'aide beaucoup, grâce aussi à mon entourage. Il faut rester humble et discret.

L'équipe de France constituait-elle l'un de vos objectifs lors de votre signature au MHR ?

J.P.: Pas forcément. Le seul objectif que je m'étais fixé était de passer un cap, ici, à Montpellier. Cet objectif n'est pas rempli d'ailleurs. Je suis toujours en progression et encore pas mal de boulot à abattre. Je ne veux pas m'arrêter là.

Montpellier se déplace vendredi à Bayonne après avoir grandement hypothéqué ses chances de qualification européenne en s'inclinant à domicile contre l'Ulster (8-25). Dans quel état d'esprit se trouve le groupe ?

J.P.: La vérité, c'est que nous avons pris une bonne gifle samedi dernière. On est tombé face à une équipe très pragmatique et très réaliste. Personne n'est content de prendre une claque mais c'est du passé et la meilleure façon de répondre sera sur le terrain vendredi. Il faut se servir de ces matchs pour rebondir. J'espère que ce sera le cas vendredi soir. Nous devons montrer un autre visage. Notre prestation samedi a été satisfaisante sur le jeu, mais nous avons commis bien trop de fautes et de maladresses. Il faut être capables de rectifier le tir.

Que craignez-vous des Bayonnais ?

J.P.: Leurs valeurs, axées sur le combat et l'honneur. Tous les matchs à l'extérieur sont difficiles mais c'est encore plus le cas à Bayonne. Là-bas, il il y a un public, une identité, quelque chose d'autre qui entoure cette équipe et qui crée une ambiance spéciale. A nous d'en faire abstraction.

 
 

commentaires


  • Jacquot1229/10/2013 10:50

    oui bien sûr et les deux ne s'appellent pas Galthié natif du Lot pas loin de Souillac!!!

  • FalcoornUBB25/10/2013 20:38

    Surtout avec PSA qui arrive pas à ce décider.^^ Mais Pélissié est effectivement un joueur qui aurait vraiment sa place en EDF !

  • Frédéric Villon25/10/2013 11:40

    La tête à claque de Clermont et le playmobil du Racing, en attendant le retour de la starlette de la rade lol!!