XV de France -  - Tournoi 2014

XV de France - Geoffrey Palis: "Je ne m’y attendais pas du tout"

Appelé pour la première fois en équipe de France par Philippe Saint-André pour préparer le premier match du tournoi des VI Nations contre l’Angleterre, l’arrière du Castres olympique, Geoffrey Palis nous livre ses impressions.

 
Palis: "Je ne m’y attendais pas du tout" - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

Quel a été sentiment après cette première sélection en équipe de France ?

Geoffrey PALIS: Mon premier sentiment a été la surprise. J’ai vraiment été agréablement surpris quand j’ai appris la nouvelle. Honnêtement, je ne m’y attendais pas du tout, je suis très heureux. Pour moi, tout va très vite. L’année dernière, je jouais en Pro D2 à Albi. Cette année, je découvre le Top 14 dans lequel j’ai la chance de jouer avec Castres et à présent, je vais découvrir l’équipe de France.

Comment avez-vous appris votre sélection ?

G.P: En fait, je n’ai reçu aucun appel de la part du staff de l’équipe de France. C’est mon coéquipier Benjamin Desroche qui m’a appris la nouvelle pendant que je me changeais pour aller à la musculation. Au début, je ne l’ai pas cru et je lui ai dit d’arrêter de blaguer mais au bout de la troisième fois, je suis allé vérifier avec lui et c’est à ce moment que j’ai vu mon nom sur la liste. J’ai vraiment été surpris. Pour tout vous dire, je n’ai même pas regardé la liste entière…

Quelle a été la réaction de vos proches ?

G.P: Comme moi, mes proches ont avant tout été surpris. Ils ne s’y attendaient pas du tout. Ils sont tous heureux pour moi et vraiment très contents.

… et celle de vos coéquipiers ?

G.P: Eux aussi étaient très contents pour moi. Ils ont un peu commencé à me charrier mais c’est vraiment sympa. Ça reste toujours bon enfant. C’est vraiment marrant.

   Je vais tout découvrir  

Être appelé en équipe de France était-il un objectif pour vous cette saison en venant au Castres olympique ?

G.P: Non, absolument pas. Je voulais avant tout soigner mes problèmes de dos pour pouvoir travailler un maximum. Après, je savais que si j’étais sérieux à l’entraînement, les performances allaient suivre et quand on est performant, il y a toujours de bonnes surprises…

Le fait de jouer au quotidien aux côtés de Brice Dulin, l’arrière du XV de France, vous a-t-il aidé ?

G.P: Oui, c’est vrai que Brice m’a énormément aidé. Il m’a donné beaucoup de conseils. En plus, j’ai pu me mesurer à ce qui se fait de mieux en France et ça m’a forcément tiré vers le haut. C’est un atout pour moi surtout que la concurrence est très saine au Castres olympique.

Pensez-vous que votre statut au sein du Top 14 va changer ?

G.P: Non, pas du tout. Je ne suis pas le seul international qui évolue à Castres et dans le championnat. Il y a beaucoup de très bons joueurs autour de moi. Je ne suis pas forcément inquiet vis-à-vis de ça.

Appréhendez-vous le premier rassemblement avec les Bleus le 19 janvier prochain à Canet-en-Roussillon ?

G.P: Non, je n’appréhende pas trop pour l’instant. C’est vrai que je vais tout découvrir, le staff et les joueurs. Il va juste falloir que je me fonde très vite dans le collectif et que je me mette au travail.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |