Camille Chat (Racing) - Icon Sport
XV de France

XV de France - Camille Chat: "C'est quand même un rêve de gosse de pouvoir jouer pour son pays"

Chat: "C'est quand même un rêve de gosse de pouvoir jouer pour son pays"
Dernière mise à jour Le 06/01/2016 à 19:13 - Publié le 06/01/2016 à 19:13
Par Anthony Tallieu - Le 06/01/2016 à 19:13

Le nom de Camille Chat était évoqué depuis quelques jours pour figurer dans la seconde liste de Guy Novès. C'est désormais une réalité pour le jeune talonneur du Racing 92, qui, à tout juste 20 ans, est récompensé de sa belle première partie de saison. Il nous livre sa réaction.

Vous voilà déjà avec la grande équipe de France...

Camille CHAT: Je suis très content. Maintenant, tout reste à faire et j'ai encore beaucoup de travail devant moi, mais c'est évidemment une grande satisfaction. C'est allé très vite et je ne m'y attendais pas. En début de saison, mon objectif était de profiter de la Coupe du monde et de l'absence de Dimitri Szarzewski pour connaître le Top 14, continuer de progresser au contact des professionnels et grappiller un peu de temps de jeu. J'étais encore loin d'imaginer cela. On est quelques jeunes dans cette liste et c'est un signe de confiance important que nous donne le sélectionneur.

Votre nom revenait avec de plus en plus d'insistance ces derniers jours. Cela vous a t-il fait cogiter?

C.C: Forcément. J'en ai parlé à mes proches et nous en avons discuté. Je me disais aussi: '"Tu es jeune, si cela vient tant mieux, sinon tu continueras à travailler''. C'est venu et je suis très fier. C'est quand même un rêve de gosse de pouvoir jouer pour son pays! Si j'y arrive, j'en serai très heureux.

" Je ne suis pas encore arrivé"

Vous avez quand même fait du chemin depuis votre départ d'Auxerre, où vous avez fait vos premières armes de rugbyman…

C.C: C'est vrai que c'est un peu loin. Avant de passer par le pôle France, j'ai passé trois ans au pôle Espoir de Dijon et intégrer l'équipe de France chez les jeunes était déjà un gros objectif pour moi. J'ai dû choisir un club et quand je suis arrivé au Racing, mon nouvel objectif était de me rapprocher le plus possible de l'équipe professionnel. Je fonctionne par étape. Après, quand un jeune est au pôle France et qu'il peut voir de près la grande équipe de France, il rêve forcément de la rejoindre un jour.

Camille Chat (Racing)
Camille Chat (Racing) - AFP

Vous avez pratiqué le kick boxing et vous avez été champion de France de cette discipline à 11 ans. Cela vous a t-il servi dans votre approche du rugby?

C.C: Oui, cela aide forcément, pour tout ce qui est cardio, explosivité et mental. Cela peut apporter beaucoup au rugby.

Que vous ont dit Dimitri Szarzewski et Laurent Travers, que vous citez souvent comme des exemples, lorsqu'ils ont appris la nouvelle de votre convocation?

C.C: J'apprends beaucoup de l'expérience de Dimitri mais également de Laurent, ancien talonneur comme moi et qui est un très bon entraîneur. C'est important pour moi de continuer de prouver à leur côté. Les deux m'ont félicité et ils m'ont aussi dit de poursuivre mon travail car je ne suis pas encore arrivé. Je dois juste continuer à bosser.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×