AFP

XV de France: Appelés par Novès, Gourdon s'est dit "très heureux" et Pelo a "eu des frissons"

Appelés par Novès, Gourdon s'est dit "très heureux" et Pelo a "eu des frissons"
Par AFP

Mis à jourLe 09/01/2016 à 14:12

Publiéle 07/01/2016 à 09:47

Mis à jourLe 09/01/2016 à 14:12

Publiéle 07/01/2016 à 09:47

Article de AFP

Après Uini Atonio, deux autres Rochelais sont venus s'ajouter à la liste de Guy Novès : Kevin Gourdon et Vincent Pelo. Deux joueurs qui n'ont pas caché leur joie de découvrir Marcoussis la semaine prochaine.

Les joueurs de La Rochelle, le 3e ligne Kévin Gourdon et le pilier Vincent Pelo, retenus dans la deuxième liste du sélectionneur du XV de France Guy Novès, ont exprimé mercredi soir leur fierté d'y figurer.

Pelo: "Je ne dis pas que j'ai chialé, mais j'ai eu des frissons!"

Gourdon, troisième ligne polyvalent âgé de 25 ans, a déclaré "être très heureux de figurer dans cette liste, pour moi, ma famille et pour les personnes qui me soutiennent depuis longtemps et aussi pour Patrice (Collazo, son entraîneur en chef) qui a cru en moi". "Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre, je me projette déjà sur la prochaine liste. J'ai appris que j'étais retenu. Lorsque la nouvelle est tombée, je n'ai pas encore eu beaucoup de contacts. J'ai hâte d'être à lundi !", a-t-il ajouté sur le site de son club.

Vincent Pelo (La Rochelle)
Vincent Pelo (La Rochelle) - Icon Sport

De son côté, Pelo, capable de jouer des deux côtés de la première ligne et âgé de 27 ans, a reconnu qu'il "ne s'attendait pas du tout" à être convoqué. "Je suis très fier. C'est très nouveau pour moi, c'est quelque chose que je suis à la télé. Je l'ai appris par la notification Rugbyrama et puis ça c'est suivi par de nombreux messages de félicitations. Je ne dis pas que j'ai chialé, mais j'ai eu des frissons !", a-t-il reconnu. Les deux Rochelais, qui portent ainsi à trois le contingent de joueurs maritimes retenus dans cette deuxième liste avec le pilier droit Uini Atonio, se rendront lundi à Marcoussis pour une journée de rencontre.

0 commentaire
Vous lisez :