XV de France

XV de France - Affaire des billets: "un choc pour la FFR" selon Saint-André


Par Clément Mazella
Dernière mise à jour Le 22/01/2014 à 16:07 -
Par Clément Mazella - Le 22/01/2014 à 16:07
Affaire des billets: "un choc pour la FFR" selon Saint-AndréLa découverte de présumés circuits de blanchiment d'argent autour de la billetterie de la Fédération française de rugby a été "un choc", a assuré mercredi le manager du XV de France Philippe Saint-André.
 

"Cela a été un choc pour la FFR, mais on s'aperçoit aujourd'hui que cette histoire dépasse le sport", a réagi PSA en marge de la présentation du Tournoi des six nations à Londres.

"Là-dessus, le président de la FFR (Pierre Camou) est d'une transparence et d'une efficacité incroyables, a-t-il estimé. Nous, le staff et les joueurs, on se concentre pour bien préparer le tournoi et donner la plus belle image possible du rugby français."

"On peut faire confiance au président et à la Fédération pour être vigilant par rapport à des choses qui sont arrivées dans le passé. Lorsque le match contre l'Irlande en 2012 a été annulé (au Stade de France pour cause de froid), ils se sont alors aperçus qu'il y avait des choses pas très claires. Depuis, il y a un vrai professionnalisme au sein de la FFR et nous-mêmes on ne peut pas acheter de billet en liquide mais uniquement par chèque ou virement", a encore assuré PSA, un temps lui-même associé de Couleur voyages, une agence agréée par la FFR pour la revente de billets.

Une information judiciaire a récemment été ouverte par le parquet de Marseille autour de circuits présumés de blanchiment d'argent passant notamment par la revente de billets de matches du XV de France.

Selon le Canard Enchaîné qui a révélé l'affaire, ces "circuits de blanchiment de l'argent de la prostitution, de la drogue et du banditisme local" (marseillais) auraient notamment utilisé de l'argent liquide de provenance douteuse pour acheter directement à la billetterie de la FFR des places pour certains matches de l'équipe de France de rugby au Stade de France, pour le Tournoi des six nations.

Jeudi dernier, la FFR avait annoncé qu'elle se portait partie civile dans ce dossier.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×