Jean Marc DOUSSAIN - 21.02.2014 - Pays de Galles France- - Other Agency
 
Article
commentaires
XV de France

Tournoi des 6 Nations: Le but, secteur sacrifié du XV de France

Le but, secteur sacrifié du XV de France

Par Julian Vicente
Dernière mise à jour Le 06/03/2014 à 09:57 -
Par Julian Vicente - Le 06/03/2014 à 09:57
Deuxièmes choix en clubs, les buteurs du XV de France sont livrés à eux-mêmes lors des semaines de préparation en bleu, le staff n’ayant pas de spécialiste du secteur en son sein. Une absence pesante, mis en lumière par les difficultés françaises dans ce domaine depuis le début du Tournoi.

Le problème des buteurs n’est pas nouveau en équipe de France. Depuis quelques années et la venue massive de stars interplanétaires dans le Top 14, les buteurs français se font de plus en plus rares dans notre championnat. Jonny Wilkinson, Luke McAlister, Morne Steyn, Jonathan Sexton…autant d’experts du secteur qui ont naturellement pris la place dès leur arrivée et réduit au rôle de second choix même les plus doués. Des trois buteurs potentiels du groupe France, aucun n’est numéro un en club. Jules Plisson présente même la particularité d’avoir dépassé, avec sa pénalité réussie contre le pays de Galles, son total au pied sur tir arrêté avec le Stade français depuis le début de la saison (une seule transformation, soit deux points).

Même si le Parisien s’y entraîne chaque semaine, au même titre que Jean-Marc Doussain et Maxime Machenaud, rien ne remplace les matchs, comme le confirme le demi de mêlée du Racing-Metro : "Buter à l’entraînement et buter en match n’ont rien à voir. D’un côté, on est marqué physiquement, de l’autre, on est tout frais. C’est pour ça que cette expérience de buter en match est très importante." Ce constat établi, une autre vérité accablante vient se superposer de façon frontale : nos buteurs occasionnels en club n’ont personne pour les faire travailler en équipe de France ! Une place de consultant-spécialiste du but laissée inexplicablement vacante au sein du staff tricolore depuis le départ de Gonzalo Quesada en 2011.

Machenaud: "Toutes les équipes en ont un"

Un manque à peine croyable tant le facteur semble favoriser la performance au plus haut niveau. Une nécessité qu’ont bien compris les têtes d’affiches du Top 14, comme le Stade toulousain avec Jean-Baptiste Élissalde, Paris avec Gonzalo Quesada ou encore le Racing-Metro avec Ronan O’Gara, les clubs respectifs de Doussain, Plisson et Machenaud. "J’en ai discuté avec certaines personnes, et c’est vrai qu’il est toujours bon d’avoir des conseils, surtout quand on est jeune. Tout est bon à prendre, surtout de la part de personnes d’expérience qui ont buté par le passé, confirme Doussain. Pour l’instant, il n’y a personne et on se prend en main, que ce soit avec Maxime ou Jules. Si cette personne arrive un jour, il faudra se battre pour être en équipe de France et en profiter !"

La bataille se situe actuellement davantage au niveau de qui aura la responsabilité du but samedi en Écosse, où Maxime Machenaud pourrait avoir sa chance. Pour le Racingman aussi, cette absence dans le staff des Bleus est gênante : "Il serait intéressant d’avoir quelqu’un chargé de nous faire bosser ce secteur. Lors de la dernière Coupe du Monde, ils avaient Gonzalo Quesada, et on a pu voir l’importance du buteur lors de ce Mondial. Forcément, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose d’avoir un mec qui soit là régulièrement pour entraîner les buteurs. Toutes les équipes l’ont ! J’en ai discuté avec Jonathan Sexton qui me disait que l’Irlande, qui n’en avait pas en novembre, en a un désormais, et on peut voir le résultat dans ce Tournoi. C’est très important dans la tête d’avoir quelqu’un pour nous conseiller." Une importance qui a visiblement échappé à la FFR.

Maxime MACHENAUD - 01.03.2014 - Racing Metro 92  Castres - 21eme Journee du Top 14
Maxime MACHENAUD - 01.03.2014 - Racing Metro 92 Castres - 21eme Journee du Top 14 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • gipsy0630/04/2014 17:05

    ben maintenant , on le sait , il y aura Teuteu

  • 1CoujouaParis29/03/2014 20:58

    Les meilleurs buteurs du top 14 sont pourtant français, jeunes, pleins d'envie et capables d'animer le jeu à leur poste respectif. Pourtant, ils n'ont jamais été appelés en EDF... Peut être ne jouent-ils pas dans les "bons" clubs ? De toute façon les ambitions du XV de France pour la prochaine CDM seront modestes, passer les poules, rêver des 1/2. Au point ou en est, rien n’empêcherait de leur donner leur chance et de préparer l'avenir.

  • Agen3574024/03/2014 18:36

    A ce niveau, c'est une honte.... de très bons buteurs, c'est pas ce qui manque en top14 ! Doussain ferait mieux de s'abstenir