Jean Marc DOUSSAIN - 11.06.2013 - Auckland Blues France - Test Match - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Tournée Nouvelle-Zélande, Jean-Marc Doussain: "Chez les Bleus, je ne suis que le troisième n°9"

Doussain: "Chez les Bleus, je ne suis que le troisième n°9"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/06/2013 à 18:26 -
Par Rugbyrama - Le 20/06/2013 à 18:26
Si le staff des Bleus a choisi de l’aligner d’entrée en numéro 9, Jean-Marc Doussain reste modeste concernant sa place dans la hiérarchie des demis de mêlée.

Vingt mois après ses débuts en Bleus lors de la finale de la Coupe du monde, le demi de mêlée, Jean-Marc Doussain, va retrouver les All Blacks samedi. Appelé de dernière minute pour pallier l'absence sur blessure de Morgan Parra, le voici, du haut de ses 22 ans et ses deux sélections, aligné d'entrée pour le dernier test-match de la tournée des Bleus en Nouvelle-Zélande, à New Plymouth. "Je serai à fond, ce sera ma première titularisation. Ça peut être une belle opportunité, il faut savoir la saisir."

Une finale de Coupe du monde comme première

Solide demi de mêlée avec ses 1,74m pour 94 kg et attaquant souvent la ligne, le Toulousain devra essayer de trouver la faille face à la rugueuse défense des All Blacks, rarement prise à défaut. Pour autant, malgré cette titularisation face aux champions du monde, l’Ariégeois a préféré faire profil bas : "Il faut que je reste calme. J'ai été appelé en renfort de Morgan Parra, je ne suis que le troisième 9 et encore, il y a Fred (Michalak, ndlr) aussi qui peut couvrir à la mêlée."

Icon Sport

Capitaine des - 20 ans en 2010-2011, il avait connu sa première cape lors de la finale de la Coupe du monde 2011, remplaçant au pied levé David Skrela, blessé. Lors de cette rencontre, il disputa les cinq dernières minutes face aux All Blacks déjà (7-8). Du coup, il a confessé "moins d'appréhension" que d'autres novices quand il foula de nouveau la pelouse de l'Eden Park lors du premier test après la blessure de Machenaud dès la 43e minute. "Ca m'a pris de court, mais du coup tu réfléchis moins et tu joues comme tu sais", explique-t-il.

Buteur de l’ombre

Engagé avec le Stade toulousain jusqu’en 2016, il poursuit son apprentissage, travaillant entres autres les tirs au but avec Jean-Baptiste Elissalde, l’entraîneur des lignes arrières des Rouge et Noir. "C'est une corde de plus à mon arc pour ma carrière", souligne Doussain qui n'a pas eu encore trop l'occasion de s'y essayer en club car "quand tu as Beauxis et McAlister devant toi, tu ne leur dis pas que tu prends le but !" Le demi de mêlée s'est toutefois prêté au jeu voici une semaine face aux Auckland Blues (4 pénalités, 3 transformations), pour un quasi sans-faute qui le propulse buteur attitré à New Plymouth lors du dernier test-match face à la Nouvelle-Zélande (9h35). Une nouvelle responsabilité qui pourrait en appeler d'autres à l'avenir, à condition de briller samedi.

 
 

commentaires


  • leclermontois7824/06/2013 11:30

    et paillaugue

  • Epinard24/06/2013 10:48

    Sa pourcentage de réussite au pied est assez extraordinaire (pas grand chose à envier à Wilkinson je trouve). Et puis il est malin, il peut jouer vite (contrairement à ce qu'on entend tout le temps!) ou au contraire temporiser selon les situations. Et souvent à bon escient (il n'a pas la tête dans le guidon comme certains autres demi de mêlées qui "éjectent vite")). Et puis regarde le nombre de pénalités qu'il nous amène ! Pour le moment, même si j'aime beaucoup Doussain et Machenaud, mais aussi Yachvili et Paillaugue, Morgan Parra est bien le n°1.

  • LucachGazelle22/06/2013 19:05

    n'importe quoi ..