XV de France

Tournée Nouvelle-Zélande, Bleus - Philippe Saint-André: "Mettre des nouveaux talents"

Pour le dernier test face aux All Blacks, Philippe Saint-André a modifié la moitié du XV de départ des Bleus, titularisant Flanquart et Claassen, peu utilisés jusqu'alors.

 
Saint-André: "Mettre des nouveaux talents" - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

En effectuant huit changements dans son XV de départ par rapport à celui complètement dépassé samedi dernier (défaite 30-0), le manager du XV de Franc, Philippe Saint-André, a tenu avant tout à apporter du sang neuf, des corps moins fatigués et des esprits revanchards. "On n'avait plus fait trois tests consécutifs face aux All Blacks depuis 1968. Donc on a tout axé sur la fraîcheur des joueurs. Par exemple, en troisième ligne, on rentre Damien Chouly qui sera le leader en touche", explique celui qui présente pour l'instant un bilan très mitigé à la tête des Bleus (7 victoires, 2 nuls, 8 défaites). La conquête, et la touche particulièrement, principale rampe de lancement du jeu tricolore, avait défailli le week-end passé (6 ballons égarés). "On voulait aussi ajouter un peu plus de taille avec Alexandre Flanquart qui commence en deuxième ligne. Il a vraiment des qualités du très haut niveau. Il est athlétique, il est bon dans les airs."

Tournée Nouvelle-Zélande, Bleus - Philippe Saint-André: \"Mettre des nouveaux talents\" - Rugby - XV de France Avec des blessés et des joueurs émoussés physiquement, le staff des Bleus a été contraint de procéder à de nombreux changements. De la charnière inédite Doussain-Tales à l'arrivée d'un axe castrais en passant par la reconduction du duo Fofana-Fritz au centre, Philippe Saint-André est revenu sur ses choix : "L'un des objectifs de la tournée, c'est aussi de mettre des nouveaux talents comme Le Roux et Flanquart. On garde la paire de centres qui nous a donné beaucoup de satisfaction sur les deux premiers tests. On voulait aussi voir la charnière qui avait 45 minutes de qualité face aux Auckland Blues. Que ce soit avec Antonie Claassen, Brice Dulin, Rémi Tales, on a un squelette 8-10-15 qui joue ensemble et qui a eu un titre de champion de France (avec Castres, ndlr)."

Saint-André : " Le boomerang dans la gueule "

Au début du mois de juin, le sélectionneur des Bleus avait tâché de jouer sur le phénomène de "l’outsider" pour motiver ses troupes. "Nous étions favoris pour le Tournoi", nous disait-il avant le premier match face aux champions du Monde. Choix judicieux quand on connait les espoirs placés en l’équipe de France à l’issue de la belle tournée de novembre, qui s’étaient aussitôt évanouis en mars. Mais l’effet inverse n’a pas eu lieu et les All Blacks, désignés favoris, le sont encore plus à l’aube du dernier test. "A chaque fois qu'on a laissé un ballon de récupération aux Néo-Zélandais, qu'on a perdu un ballon dans une position favorable, on a pris le boomerang dans la gueule, lâche-t-il. Les joueurs ont été énormément déçus après le deuxième test, par rapport à leur envie, à leur volonté, à leur investissement."

Une réaction est donc attendue par le staff des Bleus, afin de mettre un terme à "une saison longue et difficile. On attend que les joueurs donnent 150% en essayant d'optimiser, en faisant beaucoup moins d'erreurs. Il faut qu'individuellement comme collectivement on fasse un match de grande qualité, qu'on ne donne pas le bâton pour se faire battre." Un mal bien Français…

 - Rugbyrama@vicente_julian
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |