Maxime MEDARD - 11.06.2013 - Auckland France - Test Match - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Tournée Nouvelle-Zélande, Bleus - Maxime Médard, plaidoyer pour l’arrière

Médard, plaidoyer pour l’arrière

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/06/2013 à 14:46 -
Par Midi Olympique - Le 12/06/2013 à 14:46
Déplacé à l'aile depuis sa blessure à un genou, Maxime Médard, finaliste du Mondial 2011, a saisi sa chance à l'arrière contre les Blues. Avec une place de titulaire en ligne de mire pour le deuxième test-match face aux All Blacks.

Pour la première fois depuis le 26 février 2012, Maxime Médard (33 sélections, 11 essais) a évolué à l'arrière du XV de France. La dernière fois, c'était face à l’Écosse dans le Tournoi 2012. Un essai mais trois minutes après, une sortie sur blessure, genou touché. Médard est revenu presque un an plus tard : face à l'Irlande le 9 mars (13-13). Mais à l'aile. Un poste conservé pour le début de la tournée en Nouvelle-Zélande. Contre les All Blacks à l'Eden Park, le grand public ne l'a pas vu. Son abattage sur les rucks et sa présence dans le combat n'ont pas déçu les entraîneurs mais lui est ressorti frustré : peu de ballons à exploiter et une touche non trouvée. Alors mardi face aux Blues d'Auckland, il n'a pas boudé son bonheur d'être élu à l'arrière.

" Tout le monde connaît ma préférence "

Ce match pouvait être un piège comme une chance. Médard, lui ne s'est pas posé de questions : c'était simplement l'occasion de montrer ce qu'il savait faire. "Tout le monde sait quelle est ma préférence entre l'aile et l'arrière. J'aime vraiment ce poste d'arrière." Et contre les Blues, il a tenu à le faire savoir. Des relances dans tous les sens. "J'ai pris beaucoup de plaisir sur le terrain et j'espère que les spectateurs l'ont ressenti. J'ai essayé de montrer ce que je valais. Maintenant, ce n'est pas moi qui fait les choix." Maxime Médard n'exige rien. "Pour moi, l'essentiel c'est de jouer." Mais il assume son désir de porter le numéro 15. "Un plaisir immense", insiste t-il après en avoir été longtemps privé même avec le Stade toulousain puisqu'il n'y a été titularisé qu'une fois cette saison, face à Toulon.

Expérience renouvelée face aux All Blacks ?

Ce premier match de semaine de l'équipe de France depuis 1998, il a voulu en profiter. "C'était un match assez ouvert. Il fallait relancer, s'amuser. J'espère l'avoir fait ressentir." Il a une certitude : "chaque match compte." Celui là en effet pourrait peser pour lui offrir une place dans le groupe qui affrontera les All Blacks samedi à Christchurch pour le deuxième test de cette tournée d'été. Titulaire ou remplaçant, ailier ou arrière : qu'importe, Maxime Médard a prouvé qu'il était capable de faire feu de tout bois.

 
 

commentaires


  • MrBrouks14/06/2013 15:38

    C'est vrai que toi tu dois tellement mieux t'y connaitre que moi !!! je m'incline ô grand Fredô !!!!! j'ai rien contre Nakaitaci, je suis contre la naturalisation, rien de plus... je trouve ça dégeu pour les jeunes pousses Française.

  • pinpon13/06/2013 20:38

    @Candide48 pas d'accord candide48 ! Poitrenaud est énorme sur les ballons hauts, a une fabuleuse capacité a remonter le terrain balle en main. Donc il a sa place a l'arrière Medard est revenu de blessure cette année et s'est remis progressivement en jeu D'ou Poitrenaud souvent a l'arrière Et comme aux ailes Matanavou et Clerc ont été blesses, Noves y a mis Medard... CQFD

  • bueno6513/06/2013 17:18

    Heureux Toulousains , qui avec Poitrenaud , Huget ou Medard ont trois arrieres de niveau international !