Huget - Nouvelle Zélande France - 8 juin 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Tournée d'été 2013 - XV de France: Héroïque trio

Héroïque trio

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/06/2013 à 18:44 -
Par Midi Olympique - Le 09/06/2013 à 18:44
L'inédit triangle arrière du XV de France, composé de Yoann Huget, Maxime Médard et Adrien Planté, s'est bien sorti du test contre les All Blacks à l'Eden Park. Il a les moyens d'être revu et de se rôder.
 

Cela avait été éclipsé par l'installation d'une charnière inédite en équipe de France, la septième du mandat Philippe Saint-André: Maxime Machenaud-Camille Lopez. Mais à l'Eden Park, il y avait aussi de la nouveauté dans le triangle arrière du XV de France. De l'inédit là aussi: Yoann Huget, la sensation du Tournoi à l'arrière, avec à ses côtés Maxime Médard l'incontournable et le néophyte Adrien Planté. Dans l'hémisphère sud, qui connaissait Planté avant ce test-match ? "Personne ne m'attendait, s'est-il amusé, surtout pas vexé. Je suis quelqu'un de discret, je ne cherche pas la lumière. Je voulais juste faire mon match et apporter à l'équipe". Avec Médard et Huget, ils étaient en face d'un triangle redoutable - Israël Dagg, Ben Smith et Julian Savea - et pour une première, n'ont pas pris une leçon.

La meilleure démonstration, c'est la prestation d'Adrien Planté, ailier de l'Usap en partance pour le Racing-Metro. Une faute grossière quand il donna, en position de hors-jeu, un coup de pied dans le ballon. Mais pour le reste, un quasi sans-faute ponctué de deux franchissements du rideau défensif néo-zélandais. L'un d'eux a permis de frôler l'essai grâce au relais de Florian Fritz. Planté revit la scène: "Je vois Florian Fritz à mon extérieur, il se démarque, je passe et je tombe. Quand je relève la tête, je vois l'en-avant". Un fait de jeu qui n'occulte pas la bonne prestation d'ensemble du débutant de 28 ans. Maxime Médard, finaliste de la Coupe du Monde 2011 dont il était avec Thierry Dusautoir l'un des deux titulaires rescapés, a félicité: "Adrien (Planté) a réussi un très bon match". Mais Planté, lui, préférait détourner les projecteurs sur les deux Toulousains qui évoluaient à ses côtés: "Ils m'ont parlé sans cesse, ils ont communiqué sans arrêt. Je les remercie: ils ont été supers avec moi".

Médard: "Nous n'avons pas été tellement inquiétés"

Les trois ont tenu le choc. Sérieux et efficaces en couverture défensive. "Nous n'avons pas été tellement inquiétés. Le jeu au pied des All Blacks n'a pas été très performant et derrière, nous étions bien en place", éclairait Médard. Avec une mention spéciale pour Yoann Huget, sonné sur une tentative de plaquage sur René Ranger mais qui a refusé d'abdiquer. De quoi susciter le respect de Maxime Médard: "Yoann s'est accroché. Il n'y avait plus de remplaçant et il a montré qu'il avait du caractère. C'est bien pour nous au Stade toulousain et pour l'équipe de France". Laquelle sait désormais pouvoir compter sur un trio complémentaire. Susceptible d'être aligné à nouveau d'ici la fin de la tournée ? Ils ne s'en plaindraient pas parce que ce premier test a fait naître des ambitions.

Maxime Médard explique: "On sort de ce match avec de la frustration. Il y avait la place pour réussir quelque chose à l'Eden Park. Les All Blacks n'étaient pas sereins comme d'habitude. Mais ils ont été plus réalistes que nous. Ils marquent deux essais qui font mal: après, on se retrouve à courir après le score. On n'a rien cédé, on s'est battu jusqu'au bout". Adrien Planté confirmait: "On les a fait douter. Mais il y a eu des turn-over mal négociés, deux ou trois défaillances en conquête et ça nous a mis à mal. Leur efficacité a fait la différence. Ils viennent, ils marquent. En seconde mi-temps, on campe chez eux mais sans y parvenir". C'était peut-être le temps de l'apprentissage. Avec un tel potentiel, ce nouveau trio bleu ne devrait pas laisser sa chance deux fois. La tournée est loin d'être terminée.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×