Thierry Dusautoir - XV de France nouvelle zélande - juin 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Tournée d'été 2013, Nouvelle-Zélande-France, présentation: Une question d'honneur

Une question d'honneur

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/06/2013 à 15:45 -
Par Midi Olympique - Le 24/06/2013 à 15:45
Pour leur dernier match de la tournée, les Français veulent mettre un point d'honneur à terminer sur une bonne note. Succès impératif face aux All Blacks dès 9h35.
 

Voilà... c’est fini. Ou presque. Le XV de France va terminer sa tournée néo-zélandaise par un ultime test face aux Blacks, ce samedi à New Plymouth (match diffusé à 9h30 heure française). Quel est l’enjeu de ce match ? Du strict point de vue du résultat, il est quasiment nul. Avec deux défaites, la série est d’ores et déjà perdue. Pour autant, l’objectif minimal (une victoire) peut encore être rempli. Une victoire qui permettrait aux Bleus de terminer sur une bonne note. Par ailleurs, ce match sera l’occasion de donner leur chance à des joueurs qui ont, jusqu’ici, peu joué comme Kayser, Flanquart, Andreu, Tales, ou encore Ben Arous.

Les Blacks, eux, n’ont pas de grandes craintes à avoir. Hésitants lors du premier test, ils se parfaitement resaissi à Christchurch. Outre leurs essais spectaculaires marqués après des contres lancés depuis leur camp, les Néo-Zélandais ont séduit par leur défense de fer, et surtout, leur performance dans les secteurs de la conquête directe, soit la touche et la mêlée. On les voit donc mal oublier tous ces acquis en une semaine... La question est de savoir si le pack français trouvera la clé pour contrer son adversaire.

ILS ONT DIT...

DPPI

Certes, la défaite de Christchurch a miné le moral des Bleus. Mais elle a aussi piqué au vif les ego. Notamment celui du centre Mathieu Bastareaud, entré en cours de partie. Aussi, le Toulonnais a déclaré qu’il avait "un peu l'impression de passer pour un con à prendre 30 pions". Voilà pourquoi il a sonné la révolte: "Là, on a envie de les défier. Il nous reste 80 minutes, après c'est les vacances. Il faut tout donner, tout tenter, on n'a plus rien à perdre. On veut partir en ayant l'impression de faire des bonnes choses".

Steve Hansen, le sélectionneur néo-zélandais a eu tôt fait de relativiser la victoire des siens pour se prémunir d’un éventuel sentiment d’autosatisfaction: "Le score (30 à 0) ne reflète pas la réalité de cette rencontre. A Christchurch, les Français auraient pu marquer en de nombreuses occasions. Je trouve même assez miraculeux que nous n'ayons pas encaissé de points en deuxième mi-temps, au terme de cette fameuse action à 26 temps de jeu. Notre défense a gagné le match, ce jour-là".

LA STAT

50.- Le capitaine des All Blacks, le numéro 8 des Crusaders, Kieran Read, fêtera à 27 ans, sa cinquantième cape internationale à l’occasion du dernier test-match face à la France. Piri Weepu (29 ans) célèbrera quand à lui, sa 70e sélection, tandis que le deuxième ligne, Sam Whitelock (24 ans), en sera à 40.

LES EQUIPES

Le sélectionneur Philippe Saint-André a procédé à huit changements, afin de redonner un peu de fraîcheur à un XV qui a laissé beaucoup de forces dans la bataille de Christchurch. Exit la charnière Machenaud-Michalak, place à Doussain-Tales. En troisième ligne, Chouly et Claassen débuteront la rencontre, tout comme Flanquart qui remplace Vahaamahina aux côtés de Maestri. Au talonnage, Kayser remplace Szarzewski. Derrière, Dulin retrouve le poste d'arrière, et Andreu prend la place de Planté sur une aile.

Eurosport

Dan Carter, le maître à jouer des Blacks, fait son grand retour. Il prend la place d’Aaron Cruden, sorti du groupe, et formera la charnière avec Piri Weepu, préféré à Aaron Smith, lui hors groupe. Le redoutable centre et futur Montpelliérain, Rene Ranger, glissera sur l’aile de Julian Savea. Dans le pack, le flanker Victor Vito remplace Liam Messam et le vieux briscard Andrew Hore profite de la blessure du jeune et très prometteur talonneur Dane Coles.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×