RUGBY 2013 Test Match XV France NZ Nouvelle Zélande Dragg Huget - AFP
 
Article
commentaires
XV de France

Tournée d'été 2013, Nouvelle-Zélande-France (30-0): Marée noire

Marée noire

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/06/2013 à 11:57 -
Par Rugbyrama - Le 15/06/2013 à 11:57
Décevant, le XV de France a été corrigé ce samedi à Christchurch par les champions du monde All Blacks (0-30). Il reste du pain sur la planche.

C’est toujours un peu pareil, face aux All Blacks. On a l’impression qu’il y a la place, qu’ils sont prenables. C’était encore le cas pour ce deuxième test de la tournée des Bleus. Mais, comme la semaine dernière, les Tricolores se sont heurtés au pragmatisme et à la défense de fer des Néo-Zélandais, encaissant deux essais en contre sans parvenir à trouver la faille. Le score n’est pas d’une ampleur record (30-0), mais le zéro pointé des Français face aux champions du Monde 2011 est une première.

Une action suffit à résumer la première période. Quatrième minute de jeu. Nonu trouve une touche dans les 22 mètres tricolores. Le lancer de Szarzewski est perdu, le centre néo-zélandais tape encore au pied pour Savea, qui aplatit seul dans l’en-but (7-0). Pour résumer, les Blacks sont entrés dans cette rencontre de manière très appliquée, n’hésitant pas à multiplier les coups de pied de pression, comme une adaptation aux conditions climatiques difficiles. Et une conquête en touche catastrophique du côté des Français. Malgré cela, les hommes de Philippe Saint-André n’étaient pas largués à la pause (10-0). Et auraient même pu espérer (un peu) mieux avec les quelques occasions laissées en route (18e, 40e).

Touche pas à ma conquête

Le coup de poignard n’a pas tardé à venir. Comme un symbole, c’est après un long pilonnage de la ligne adverse (vingt-huit temps de jeu) que les Bleus ont encaissé un deuxième essai. Cinq minutes devant l’en-but néo-zélandais, conclues par un drop contré de Michalak (0/3 au pied ce soir) puis un contre éclair, terminé sous les poteaux par Ben Smith (17-0, 49e). Le reste de la rencontre n’a pas recelé d’enseignements majeurs. Juste la confirmation du réalisme des hommes de Steve Hansen avec un troisième et dernier essai en contre signé Barrett (30-0, 77e).

Encore une fois, Dusautoir (précieux dans les rucks) et ses coéquipiers pourront nourrir quelques regrets. Certes moins que lors du premier test. Si la touche a été une nouvelle fois le point noir de la rencontre (six ballons perdus), les avants français ont de nouveau été performants dans le jeu au sol. Ajouté à cela une mêlée beaucoup moins sanctionnée, et vous obtenez les quelques motifs de satisfaction de ces quatre-vingt minutes à Christchurch. Il en faudra plus dans une semaine pour ne pas rentrer dans l’Hexagone avec trois défaites, alors que Picamoles (hanche) et Michalak (épaule gauche) sont sortis sur blessure. Les Bleus vont-ils trouver les ressources morales pour réagir lors du troisième test ? C’est toute la question.

 
 

commentaires


  • richard beer16/06/2013 20:51

    Enfin quelqu'un de sensé qui parle de changer d'entraineur pour l'edf!!!! Je suis de ton avis, mais je pense que ça n'arrivera pas avant la fin de la prochaine coupe du monde...ou avec un peu de chance une nouvelle cuillère de bois au 6 nations!!!!

  • Domiq16/06/2013 14:17

    Je crois qu'un GALTIER pourrait peut etre faire quelques chose de bien pour notre équipe de FRANCE

  • mccaw16/06/2013 10:48

    @squal83 à bientôt l'ami