XV de France

Tournée d'automne du XV de France: Louis Picamoles, le poids lourd

Absent des deux stages de préparation sur blessure, le troisième ligne centre de Toulouse, Louis Picamoles, a été rappelé pour défier les Boks en clôture de la tournée d'automne.

 
Picamoles, le poids lourd - Rugby - XV de FranceDPPI
 

Il avait quitté les Bleus à Auckland, deux jours après une déroute à Christchurch. Victime d'un hématome à la hanche qui l'avait contraint à quitter le terrain en pleine débâcle (30-0), Louis Picamoles était rentré en France prématurément. Un coup d'arrêt pour un joueur qui avait auparavant gagné sa place: dix-sept matchs sur dix-sept possibles depuis l'arrivée aux commandes de Philippe Saint-André et de son adjoint, Yannick Bru, l'ex-toulousain. Picamoles, usé, avait peut-être disputé les matchs de trop. Qu'importe, il avait surtout quitté la Nouvelle-Zélande fragilisé quand Chouly, dans le même temps, relançait la concurrence.

La béquille subie à Christchurch pouvait paraître anodine: elle a finalement coûté cher au troisième ligne centre de Toulouse. Préparation forcément tronquée et rechute à Montpellier. Picamoles a donc dû déclarer forfait pour le premier stage de l'automne. Reconvoqué pour le deuxième stage, il a dû se résoudre une deuxième fois à déclarer forfait après un nouveau traumatisme à la crête iliaque encaissé contre Toulon (10e journée)... Une reprise prématurée à Brive une semaine avant le coup d'envoi de la tournée contre les All Blacks - "Il a repris trop tôt mais il voulait jouer à Brive" déplorait Guy Novès - semblait l'avoir éliminé définitivement: Picamoles (38 sélections) ne figurait même pas sur la liste des joueurs placés en réserve du XV de France par Saint-André et ses associés pour cette tournée.

20 minutes à Hong-Kong

Pendant que les Bleus se préparaient au CNR de Linas-Marcoussis, lui partait à Hong-Kong avec Toulouse pour un stage ponctué d'un match amical contre le Racing-Metro. La participation du troisième ligne centre au match amical était très incertaine. "On ne prendra pas de risque", promettait Novès. Picamoles jouera finalement 20 minutes. Invraisemblable pour Morgan Turinui, l'ex-international australien du Stade français, qui twittait en marge du match France-All Blacks: "Je ne comprends pas pourquoi le meilleur joueur français est à Hong-Kong devant 500 personnes et non pas face à la meilleure équipe du monde"...

La question cessera vraisemblablement de se poser ce samedi face aux Springboks pour le match de clôture de la tournée d'automne. Dimanche matin, au lendemain de la victoire contre les Tonga, le staff a pris des renseignements sur la forme du joueur qui a profité d'une semaine de vacances et pris la décision de le rappeler. Chouly, certes intéressant contre le Tonga, ne s'est pas imposé incontournable. La fraîcheur de Picamoles pour relever le défi de la deuxième nation mondiale. La puissance de l'ex-joueur de Montpellier pour rivaliser dans le combat. Picamoles revient. Prêt pour marquer les corps et les esprits.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |