Chouly - France Tonga - 16 novembre 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Tournée d'automne du XV de France - Damien Chouly, la mesure de relance

Chouly, la mesure de relance

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/11/2013 à 17:52 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 18/11/2013 à 17:52
Décevant face aux All Blacks, le troisième ligne centre de Clermont, Damien Chouly a validé la confiance maintenue du staff des Bleus en alignant une prestation probante contre les Tonga samedi.
 

Il est peut-être celui qui a marqué le plus de points dans l'esprit du staff samedi. Assurément celui qui regagné du crédit face aux Tonga. Lui, c'est Damien Chouly, auteur d'une performance remarquable et remarquée au Havre. Une semaine après une sortie pour le moins décevante contre les All Blacks: mauvaises réceptions sous les ballons hauts, précipitation sur un départ à cinq mètres de l'en-but adverse et même un ballon talonné à la main sur l'ultime mêlée... "Ce sont des erreurs préjudiciables au plus haut niveau, admet Philippe Saint-André. Là, il s'est mis moins de pression même s'il a encore été un peu tendu une ou deux fois comme quand il a voulu contrôler un ballon au pied, à la manière d'un footballeur... " Référence à une action survenue à la 40e. Moins de deux minutes plus tard, il inscrivait son premier essai international, concluant magnifiquement un bon travail de la mêlée des Bleus. Reflet de la réponse qu'il a envoyée au stade Océane.

Chouly: "Ça ne change pas l'histoire"

Forcément, cette marque sous le maillot tricolore a libéré l'intéressé. "C'est l'essai du cinq de devant, prévient-il. Dès que le pack avance, tout est plus facile mais il ne faut surtout pas s’affoler. Après, c'est au numéro huit de garder le ballon dans la mêlée". De là à penser qu'il s'est rattrapé de sa bourde du week-end précédent, Chouly dément: "Contre la Nouvelle-Zélande,j’ai talonné le ballon à la main sur la dernière mêlée et ça a coûté une pénalité importante. C’est une faute bête, un mauvais réflexe. Marquer contre les Tonga sur une action similaire, ça ne change pas l’histoire. Les Tonga, c'est un autre match. Je ne rattraperai pas ce qu'il s’est passé". N'empêche, c'est en étant surtout le patron des airs qu'il s'est affirmé samedi. Qui plus est après la sortie de Yoann Maestri. "Il a très bien annoncé en deuxième mi-temps alors qu'il manquait un deuxième ligne", félicite le sélectionneur. Et a survolé l'alignement sur les lancers bleus.

Quid d'une association avec Picamoles face aux Boks

Au-delà, Damien Chouly a profité de cette virée normande pour valider la confiance accordée par le staff de l'équipe de France. "Il a fait des choses intéressantes et s'est montré beaucoup plus patient que face aux Blacks, se réjouit Saint-André. Il a pris les bonnes décisions, a été bon ballon en mains". Chouly évacue: "Je suis content de ce match car j’avais envie de montrer un autre visage. Je n’étais pas content de moi. Il y a du mieux, mais il faut voir sur la durée". Justement, le sélectionneur a choisi de rappeler Louis Picamoles pour préparer l'affrontement contre l'Afrique du Sud samedi. Relançant ainsi la concurrence pour le Clermontois, même si celui-ci est capable de glisser sur l'aile de la troisième ligne, donc de former un duo complémentaire - car puissant et aérien – avec le Toulousain. En tout cas, Chouly ne veut plus se contenter des seconds rôles.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×