Thierry Dusautoir - France-Nouvelle-Zélande - novembre 2013.jpg - Icon Sport
 
XV de France

Thierry Dusautoir (XV de France): "Nous montrons de plus en plus de maturité"

Dusautoir: "Nous montrons de plus en plus de maturité"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/11/2013 à 18:35 -
Par Rugbyrama - Le 10/11/2013 à 18:35
La défaite du XV de France après avoir accroché la Nouvelle-Zélande championne du monde (26-19) samedi "est plus intéressante dans la progression de l'équipe qu'une victoire contre une équipe moyenne", estime son capitaine Thierry Dusautoir.
 

Avec un peu plus de recul, quel regard portez-vous sur ce match ?

Thierry DUSAUTOIR: On est très déçu mais on a aussi une grosse envie de continuer à travailler et progresser. Cette équipe montre des choses extrêmement intéressantes. On s'est jaugé face à ce qui se fait de mieux. On a vu qu'on n'est pas encore à leur niveau mais qu'on peut sacrément les faire douter. Il faut garder ça en tête pour continuer à travailler. Ce qui est une certitude, c'est que ce groupe a un gros mental, une grosse force de caractère, ce que j'avais déjà vu en juin. Revenir comme on l'a fait, c'est bien même si ça n'a pas été suffisant. Ce n'est pas simple à faire: à -14 face aux All Blacks, c'est plus facile de sombrer que de revenir et les menacer sur leur ligne.

Vous avez affronté quatre fois de suite le même adversaire. Avez-vous senti les progrès de ce groupe ?

T.D: J'en ai joué des matchs face aux All Blacks avec des équipes différentes et ce que je trouve intéressant avec cette équipe, c'est qu'elle aborde le match sans complexe. Elle rentre sur le terrain pour s'exprimer. Malheureusement, on fait encore les mêmes erreurs que pendant la tournée mais ça n'enlève rien à la production et l'investissement de cette équipe. Elle s'est lâchée et s'est exprimée. Cette équipe est jeune mais elle montre de plus en plus de maturité.

Mais vous ne gagnez pas. Dans quelle mesure est-il possible de construire avec ces défaites ?

T.D: On n'a pas rencontré n'importe qui. Notre parcours en 2013, avec une seule victoire, tient à notre Tournoi des six nations qui a été mauvais. Après, jouer les Blacks quatre fois de suite, tout le monde ne le fait pas et on n'a pas démérité. Même si ce match fait mal en termes de résultat, il est plus intéressant dans la progression de l'équipe que si on avait gagné contre une équipe moyenne. Cela aurait été positif dans nos statistiques mais moins intéressant pour construire une équipe qui est encore jeune. Et j'observe aussi qu'à l'extérieur, il y a une vraie attente quand on joue contre les All Blacks, ce qui n'était pas le cas il y a quelques années. Ca veut dire que les gens attendent quelque chose de nous, que cette équipe a un niveau supérieur.

La victoire ne devient-elle pas urgente ?

T.D: En sport de haut niveau, elle est toujours urgente. Avec quelques victoires de plus, on serait moins sous pression mais est-ce qu'on aurait avancé ? Je ne saurais pas dire aujourd'hui quelle est la meilleure situation. La victoire apporte de la sérénité. Aujourd'hui, c'est difficile parce qu'on ne gagne pas mais cette équipe se fait un caractère. Il n'y a que très peu d'équipes qui ont accroché les Blacks comme ça ces derniers temps. Il faut continuer à grappiller l'écart qui nous sépare jusqu'à les battre, parce que ça arrivera si on continue comme ça. C'est dur mais on n'a qu'une seule voie: continuer à travailler.

L'attente autour du prochain match face aux Tonga est donc grande...

T.D: Ce sera un match un peu à part. Parce que les Français vont attendre beaucoup de nous après que la dernière confrontation (défaite en poule du Mondial-2011, ndlr) n'a pas été à notre avantage et parce qu'on sort d'un gros, gros match ce week-end. On va préparer ce match avec beaucoup de respect. Je sens que cette équipe peut faire de grandes choses. Maintenant, il faut gagner des matches. Tout le monde l'attend et nous en premier. Et je suis persuadé que ça va arriver.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×