Maxime Medard - france tonga - 1 octobre 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Tests de novembre, France-Tonga (présentation): Cette fois-ci, il faut gagner !

Cette fois-ci, il faut gagner !

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/11/2013 à 12:11 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 16/11/2013 à 12:11
Avec une seule victoire au compteur en 2013, les Bleus sont dos au mur avant d'affronter les Tonguiens au Havre. Victoire impérative pour relancer la machine.

LE CONTEXTE:

Le XV de France doit enfin l’emporter pour se rassurer. Après une défaite, certes encourageante, face aux All Blacks (19-26) la semaine dernière, les Bleus doivent confirmer et réagir. Les hommes de Philippe Saint-André retrouvent les Tonga, tombeurs des Français lors des phases qualificatives de la dernière Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (19-14). Ni les Tricolores, ni les Tonguiens, n’ont oublié cet affrontement. Pour les premiers, le souvenir reste douloureux, et ce triste épisode du rugby français doit être effacé. Les seconds, quant à eux, veulent rééditer l'exploit sur le sol français. Les coéquipiers du capitaine Thierry Dusautoir sont prévenus: au stade Océane du Havre, le combat sera rude.

Sofiane Guitoune - XV de France- Novembre 2013
Sofiane Guitoune - XV de France- Novembre 2013 - Eurosport

LES EQUIPES:

Pour l’opposition face au Tonga, Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, apporte de la fraîcheur à son équipe, avec un nouveau joueur dans la plupart des lignes (exceptée la charnière, reconduite), mais aussi de la continuité: aussi, seul Dimitri Szarzewski fait son entrée dans la colonne vertébrale. Sébastien Vahaamahina débutera en deuxième ligne, Fulgence Ouedraogo en troisième ligne. Gaël Fickou prendra place au centre pour sa première titularisation, aux côtés de Wesley Fofana. Sofiane Gitoune fera également sa première apparition, à l’aile.

En face, chez les Tonguiens, pas moins de huit joueurs évoluant en France seront sur la feuille de match. Sona Taumalolo, le pilier perpignanais, débutera, tout comme son homologue de Mont-de-Marsan, Tevita Mailau. Le puissant troisième ligne centre bayonnais, Opeti Fonua, sera titulaire, aux côtés de Nili Latu et de Sione Kalamafoni. Le demi de mêlée palois, Taniela Moa, formera la charnière avec Fangatapu Apikotoa. Viliami Ma’afu, le joueur d’Oyonnax, débutera sur le banc.

ILS ONT DIT:

Brice Dulin, l’arrière du XV de France, sait que pour l’emporter, il ne faudra pas prendre ce match à la légère: "A nous de faire ce qu’il faut pour l’emporter et ne pas tomber dans un match piège. Nous n’avons pas forcément le droit à l’erreur. Les Tonguiens vont proposer beaucoup d’engagement, il ne faudra pas être surpris. S'ils nous agressent physiquement sans réagir dans ce secteur, on risque de sombrer. C’est pourquoi nous devrons être prêts pour répondre au combat".

Taumalolo - Tonga Canada - Septembre 2011
Taumalolo - Tonga Canada - Septembre 2011 - Icon Sport

Sona Taumalolo, le pilier tonguien, n’a pas oublié sa dernière rencontre avec les Bleus: "J'étais en transe, j'étais ailleurs, j'étais quelqu'un d'autre. J'aurais pu pousser des mêlées encore pendant un match entier. Je suis souvent surexcité quand je joue. J'étais juste heureux et fier, j'ai toujours voulu représenter mon pays. Deux semaines avant, face aux All Blacks, j'avais pris conscience de ma chance d'être là".

LA STAT:

1.- En 2013, sur neuf rencontres, les Bleus ne l’ont emporté qu’à une seule reprise, face à l’Ecosse (23-16). Sinon, c’est un match nul, contre l’Irlande (13-13), et sept défaites, dont quatre contre la Nouvelle-Zélande. Face aux Tonguiens et avant de recevoir l’Afrique du Sud, le XV de France entend bien terminer son année civile sur une bonne note.

 
 

commentaires


  • martinubb17/11/2013 15:24

    Mais lui les culs qu'il met c'est quand lesjoueurs vont a l'épaul pour le plaquer (wilko,moster) il est grand et gros et il se baisse pas un joueur comme picamoles se baisses'adapte en fonction du défenseur si il se baisse ou pas pas fonua qui est en plus lents et pas très doué balle en main a l'image de son prédeseceur loaki

  • tyllier17/11/2013 11:15

    bravo !

  • aitotoulon17/11/2013 03:36

    c'est le problème de gens comme toi cela montre le manque profond de patriotisme en france et cela se voit dans tous les secteurs d'activité et sur la place internationale. pour info je suis toulonnais et cela me ferais plaisir de voir des joueurs de toulon evoluer en EDF.