Icon Sport

Serge Simon (FFR) confirme que Guy Novès reste sélectionneur du XV de France

Novès reste sélectionneur du XV de France

Le 12/12/2016 à 21:23

XV DE FRANCE - Serge Simon, vice-président de la FFR, a assuré lundi que Guy Novès restait sélectionneur du XV de France, coupant court aux rumeurs d'un départ du technicien.

Il n'y aura pas de révolution au sommet du XV de France. L'élection de Bernard Laporte à la présidence de la FFR avait laissé planer un doute sur le maintien ou non de l'ancien manager du Stade Toulousain au poste de sélectionneur de l'équipe nationale. Mais après une entrevue à Marcoussis ce lundi avec Serge Simon, nouveau vice-président de la fédération, le maintien de Novès à son poste a été confirmé.

Le 6 novembre dernier, dans le JDD, Novès avait pourtant envisagé de quitter son poste en cas de victoire de Bernard Laporte dans la course à la présidence. "Je suis très attaché à ceux qui m'ont fait confiance pour représenter l'équipe de France, j'ai la reconnaissance du ventre. Si jamais les choses devaient changer, je réfléchirai à ce que je dois faire…", avait-il alors confié. "J'écouterai alors ce qu'on aura à me dire", avait-t-il ajouté, soulignant qu'il n'exprimait "(son) potentiel que lorsqu'(il a) une grande liberté".

Exigence de résultats

Mais lundi soir, dans une vidéo postée sur sa page Facebook, Serge Simon a expliqué que l'entretien s'était "très bien passé". L'ancien première ligne et le sélectionneur ont "parlé d'un avenir, d'un avenir en commun bien sûr", a encore indiqué Simon. En conclusion de sa vidéo, Serge Simon a évoqué "un avenir en bleu blanc rouge, qui s'annonce tout rose". Bernard Laporte avait annoncé qu'il maintiendrait Guy Novès en poste s'il était élu, et la balle était donc dans le camp du principal intéressé, qui a donc visiblement été convaincu par son entretien avec le bras droit de Bernard Laporte.

Bernard Laporte - 3 décembre 2016

Bernard Laporte - 3 décembre 2016Icon Sport

Néanmoins, pas question pour le nouveau pouvoir en place de laisser pourrir la situation si les résultats du XV de France venaient à se dégrader durablement, comme sous l'ère Philippe Saint-André entre 2011 et 2015. Serge Simon a ainsi insisté sur "l'exigence de performances de Guy et de son staff et la vision portée par Bernard Laporte où il y a évidemment cette exigence de performances". "On ne peut pas se satisfaire… on ne peut pas se satisfaire de deux défaites à la maison, avait d'ailleurs insisté Laporte le 3 décembre. Je ne serai pas le Président qui se satisfera de ça. On a des joueurs d’un niveau considérable et on se satisfait parce qu’on a perdu deux fois à la maison ? Je ne me satisferai jamais de ça."

Il a également été fait mention de la "vision du rôle de cette équipe de France comme outil de promotion et de valorisation", a expliqué Serge Simon. Comme promis pendant la campagne de Laporte, le XV de France s'arrêtera ainsi sur le chemin des tournées d'été dans les territoires d'outre-mer et fera donc un "stop à Mayotte et à la Réunion", avant de se rendre en Afrique du Sud en juin. "Une idée partagée avec Guy, une idée que Guy a trouvé belle", a ajouté Simon.

Guy Novès (XV de France) - 22 novembre 2016

Guy Novès (XV de France) - 22 novembre 2016AFP

0
0